4 janv. 2021 à 01:41
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84172655
0 Persons
Qassem Soleimani était un «héros de l’effort de paix» (Zarif)

Téhéran(IRNA)- Mohammad Javad Zarif, soulignant que Haj Qassem Soleimani a toujours été fort sur plan diplomatique a déclaré : « En tant qu’une personne dont le domaine de travail est lié au rétablissement de la paix et à la négociation, je le considère non seulement comme un héros dans la lutte contre le terrorisme, mais encore comme un héros dans la lutte pour la paix. »

Selon le rapport du dimanche de l'IRNA, le très haut diplomate iranien qui s’exprimait 3 janvier 2021 dans une émission télévisée à l'occasion du triste anniversaire du meurtre du général Qassem Soleimani , s’attarde sur les efforts diplomatiques de ce grand martyr pour dire : « Sur plan diplomatique aussi Hadj Qassem était maitre de la situation. »

Javad Zarif a précisé que pendant tous ses mandats diplomatiques il a profité d’excellentes consultations du défunt martyr Soleimani.

Enumérant les traits saillants de la personnalité du haut général Soleimani, Zarif a ajouté : « Le sang de toute une personne, l’honneur des gens et la fin d'un conflit étaient importants pour lui. Chaque plan de paix que j'ai initié, lui il en était à l’origine. Hajj Qassem m’encourageait et m’aidait à donner suite à toute initiative de paix. »

Le très haut général iranien, Qassem Soleimani, commandant en chef de la Force Qods du CGRI, et Abou Mahdi al-Mohandes, chef adjoint des Hachd al-Chaabi (Force de la Mobilisation populaire )d’Irak, ont été lâchement assassinés le 3 janvier 2020 près de l’aéroport de Bagdad par les forces américaines et sous l’ordre directe du Président finissant américain, Donald Trump.

Le général Soleimani était en visite officielle en Irak et devrait rencontrer le premier ministre irakien de l’époque, Adel Abdel-Mehdi.

De nombreux pays de la région, dont l'Irak, la Syrie, le Liban, le Pakistan et l'Afghanistan, ont assisté ces derniers jours à diverses cérémonies, rituels et conférences pour commémorer le premier anniversaire de la mort en martyre des commandants Soleimani et Mohandes et pour examiner les aspects juridiques de l'assassinat de ces martyrs.

Lire aussi: La seule partie qui a tiré profit du meurtre en martyr du général Soleimani était Daech (Zarif)

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 0 =