Le gouvernement iranien saura désamorcer les sanctions en s’appuyant sur ses «capacités internes»

New York (IRNA)- Le représentant permanent de la RII auprès des Nations Unies soulignant que le gouvernement iranien se concentre sur la capacité nationale pour désamorcer les sanctions a indiqué : « Si toutes les parties signataires de l’accord multilatéral sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais), respectent leurs engagements, les mesures de rétorsion lancées par l’Iran (en réponse à l’affaire du retrait unilatéral des Etats-Unis de Trump de l’Accord nucléaire et à l’échec des Européens, incapables de respecter leur promesse de permettre à l'Iran de bénéficier des avantages économiques escomptés liés au Pacte), seront réversibles.

Selon IRNA, le diplomate iranien a fait ces remarques mardi 5 janvier 2021 dans un message sur Twitter, notant qu'il se trouve actuellement à Téhéran et qu'il retournera à New York à la mi-janvier.

Il a ajouté que le gouvernement se concentre sur les capacités nationales pour contrecarrer les sanctions américaines illégales.

L’Iran vient d’enrichir de l'uraniumà 20% sur le site Fordow afin de mettre en œuvre la loi votée par l'Assemblée islamique. Cette mesure vise à protéger les droits du peuple iranien.", a déclaré le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OEIA).

Lire aussi: L'Iran produit 8 à 9 kg d'uranium à 20% par mois (OIEA)

« L'enrichissement à 20% a été fait au nom d’une loi votée par le Parlement iranien. La réduction des engagements par l'Iran va dans le cadre des mesures de rétorsion prévues dans l’accord multilatéral nucléaire et cela ne signifie pas la mort de l'accord nucléaire », a déclaré ce matin le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghtchi.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 8 =