8 janv. 2021 à 13:45
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84178220
0 Persons
L'Occident est obligé de lever immédiatement les sanctions contre l'Iran (Leader)

Téhéran (IRNA)- Le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné vendredi que l’Iran s’opposait à la tentative des États-Unis de créer l’instabilité dans le pays.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a prononcé un discours, le 8 janvier 2021, à l’occasion de l’anniversaire du soulèvement de Qom (9 janvier 1978), diffusé en direct à la télévision et à la radio.

L'ayatollah Khamenei a noté que les Américains admettent que leurs intérêts sont garantis en créant une instabilité dans la région. «Les États-Unis voient leurs intérêts dans l'instabilité régionale dans les circonstances actuelles, à moins qu'ils ne soient la puissance dominante dans la région», a-t-il ajouté.

«Certains pensent que si nous nous réconcilions et interagissons avec les États-Unis, [l'Iran] deviendra un paradis», a ajouté le leader.

«En 2009, les États-Unis voulaient rendre l'Iran instable. Mais cela leur est arrivé en 2020-2021. Vous avez vu les gens qui ont violé le Congrès américain. Les Américains ont cherché à faire de même en Iran. Ils voulaient créer le chaos et déclencher une guerre civile », a ajouté l'ayatollah Khamenei.

Le leader a souligné que l’Iran s’opposait à la tentative des États-Unis de créer l’instabilité dans le pays. «Contrairement aux États-Unis, l'implication de l'Iran dans la région crée la stabilité et vise à prévenir l'instabilité. Cela a été prouvé dans la lutte contre Daech et autres. L’implication régionale de l’Iran est définitive et se poursuivra».

«Le retour des États-Unis au JCPOA est préjudiciable si les sanctions ne sont pas levées»

L'ayatollah Khamenei a en outre souligné que l'Iran n'est pas pressé pour le retour des États-Unis à l'accord nucléaire de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA).

«Notre demande rationnelle est la levée des sanctions. C'est le droit de la nation iranienne qui a été violé. Ils ont le devoir de le faire ... Si les sanctions sont levées, le retour des États-Unis au JCPOA signifiera quelque chose. », a déclaré le Leader.

Il a déclaré que la question de l'indemnisation sera soulevée lors de la prochaine étape. «Mais si les sanctions ne sont pas levées, leur retour au JCPOA peut même être à notre détriment», a-t-il ajouté.

L’ayatollah Seyyed Ali Khamenei a dit qu’il était étrange que certains vénèrent encore les États-Unis comme leur idole malgré le fiasco électoral du pays, l’économie paralysée et les antécédents en matière de droits de l’homme.

«Aujourd'hui, nous pouvons voir en quoi cette grande idole est devenue. C'est leur démocratie. C'est leur fiasco électoral. Ce sont leurs droits humains: ils tuent un Noir une fois toutes les deux heures ou tous les deux jours, et le meurtrier n'est pas poursuivi. Ce sont des «valeurs américaines» qui sont aujourd'hui ridiculisées. C'est leur économie paralysée. L'économie américaine est vraiment paralysée».

«Plus bizarrement, certains adorent encore les Etats-Unis», a ajouté le Leader.

«Pas de vaccin américain ou britannique»

Ailleurs dans ses remarques, le Leader a exprimé son opposition à l'importation de vaccins COVID-19 produits par les États-Unis et la Grande-Bretagne. «Je l'ai déjà dit aux représentants du gouvernement et je l'ai maintenant annoncé publiquement. L'importation de vaccins américains et britanniques est interdite», a noté le leader.

«Si les Américains avaient réussi à produire un vaccin, ils n'auraient pas fait face à un tel gâchis aujourd'hui dans leur propre pays. En un jour, quelque 4 000 personnes sont mortes du COVID-19 aux États-Unis », a déclaré l'ayatollah Khamenei. «Je ne leur fais vraiment pas confiance. Parfois, ils veulent tester le vaccin sur d'autres nations», a ajouté le leader.

L'ayatollah Khamenei a également noté qu'il n'était pas optimiste quant à la France car le pays était impliqué dans un scandale de sang infecté au début des années 1990.

Le leader a souligné, cependant, que le gouvernement iranien est autorisé à fournir le vaccin COVID à partir d'autres sources fiables.

«Je remercie Dieu et le cher peuple de notre pays pour leur mouvement épique en commémoration de l'anniversaire des martyres des chers Soleimani et Abu Mahdi. Je remercie aussi sincèrement les frères et sœurs irakiens pour leur participation massive et impressionnante en l'honneur de ces martyrs», a déclaré le Leader dans son discours.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 11 =