C'est l'Iran qui a gardé en vie l'accord nucléaire, "pas le trio européen" ! (Zarif)

Téhéran (IRNA) - Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré sur son compte Twitter que les dirigeants des trois pays signataires européens (France, Royaume-Uni, Allemagne) n'ont rien fait pour sauver le Plan global d'action commun sur le nucléaire de 2015. "C'est grâce à l'Iran que le PGAC reste vivant, pas le trio européen", rétorque le très haut diplomate.

Dans une déclaration émise hier samedi, les trois pays signataires du Plan global d'action commun sur le nucléaire iranien de 2015 ((PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais), la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne qui n'ont jamais honoré leurs engagements respectifs vis à vis de l'Iran liés au Pacte, ont exprimé leur «profonde inquiétude» face à la production iranienne d’uranium métal sans parler de leur manque d’obligations. 

"Les dirigeants de la troïka européenne, qui attendent la signature et le feu vert des agents de l'OFAC (Office of Foreign Assets Control) des Etats-Unis pour honorer leurs engagements envers l'Iran, n'ont rien fait pour préserver le PGAC. Vous souvenez-vous de l'initiative mort-née d'Emmanuel Macron ou du refus du Royaume-Uni de payer la dette stipulée dans l'ordonnance d'un tribunal ? C'est à cause de l'Iran que le PGAC est vivant, et non pas les trois pays européens", écrit Javad Zarif dans un message posté ce dimanche 17 janvier par Twitter.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha