17 janv. 2021 à 23:30
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84188528
0 Persons

Tags

En retard dans le paiement de sa contribution à l’ONU, Téhéran s’explique

Téhéran (IRNA) –Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, en réponse aux questions des journalistes sur la publication des informations autour du paiement de la contribution par l'Iran (en tant que pays membre) aux Nations Unies, a ajouté: « L'Iran est depuis longtemps en contact avec le Trésor de l'ONU pour introduire un canal sécurisé à cette fin en raison du blocage de ses canaux de transfert financier par les États-Unis ».

Selon le service de la presse des Affaires étrangères de l’Iran, Saïd Khatibzadeh a ajouté : « Ces dernières années, la République islamique d’Iran, malgré les restrictions imposées par les sanctions unilatérales américaines, a constamment payé pour son adhésion aux Nations Unies en ayant recours à tout canaux financiers possibles. »

Il a poursuivi : « La dernière proposition de notre pays à cet égard est le paiement via l'utilisation par les Nations Unies, des ressources bloquées iraniennes en Corée du Sud, avec l'autorisation de la Banque centrale, ce qui est en cours de négociation et de coordination par le Secrétariat de l'ONU ».

L'Article 19 de la Charte des Nations Unies dispose qu'un membre des Nations Unies en retard dans le paiement de sa contribution aux dépenses de l'Organisation ne peut participer au vote à l'Assemblée générale si le montant de ses arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées.

L'Assemblée générale peut néanmoins autoriser ce membre à participer au vote si elle constate que le manquement est dû à des circonstances indépendantes de sa volonté.

Au 13 janvier 2021, dix États Membres sont en retard dans le paiement de leurs contributions au sens de l'Article 19 de la Charte des Nations Unies à savoir : les Comores, le Congo, l’Iran, la Libye, le Niger, la République centrafricaine, Sao Tomé-et-Principe, la Somalie, le Soudan du Sud et le Zimbabwe.

Dans cette lettre, le secrétaire général de l'ONU affirme que l'Iran doit le plus aux Nations Unies avec 16 251 298 dollars et le Niger doit le moins avec 7 000 dollars.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 6 =