18 janv. 2021 à 10:19
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84188796
0 Persons

Tags

INSTEX: un geste politique avorté des Européens pour maintenir le JCPOA

Londres (IRNA) - Le lancement d'INSTEX est l'un des gestes politiques que les Européens ont montré pour garder le JCPOA après le retrait unilatéral de l'administration Donald Trump. Mais leur inertie face à leurs engagements envers le JCPOA a désactivé l'INSTEX. Pire encore, ils cherchent maintenant un responsable à blâmer à propos de l'inefficacité de ce système d'échange commercial.

L'Instrument de soutien aux échanges commerciaux (INSTEX) est un instrument financier spécial qui est lancé le 31 janvier 2019 (neuf mois après le retrait unilatéral des États-Unis du JCPOA) par la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne en vue de faciliter le commerce non dollar avec l'Iran.

Au cours des deux dernières années, les lacunes de ce mécanisme sont devenues de plus en plus apparentes, et il est devenu clair que les entreprises européennes hésitent à utiliser le mécanisme par crainte de sanctions extraterritoriales de l'administration Trump.

Dans une interview accordée à l'IRNA, Michael Tockuss, ancien chef de la Chambre de commerce germano-iranienne, estime qu'INSTEX n'a pas et ne jouera pas un rôle efficace dans les relations commerciales avec l'Iran.

"Avec une vision positive de l'avenir et la levée des sanctions contre l'Iran, ce mécanisme peut être arrêté car c'est un gaspillage d'argent ", a noté cet expert allemand.

Maintenant que les jours du système INSTEX sont comptés, un responsable du ministère allemand des Affaires étrangères, par une fausse allégation, a accusé la République islamique d'Iran d'être responsable de l'inefficacité de ce mécanisme commercial.

"Le système IINSTEX était conçue pour sauver le JCPOA mais elle n'a pas fonctionné car les pays européens n'avaient pas le courage d'exercer leur pouvoir économique national et indépendant.", a souligné la Banque centrale iranienne, en démentant ces accusations sans fondement des autorités allemandes.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 3 =