18 janv. 2021 à 22:35
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84189788
0 Persons
La résolution du peuple iranien n'est pas affectée par les mesures de provocation de Trump (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré que les mesures prises par l’administration du président américain sortant Donald Trump pour fomenter les tensions dans la région n’influenceraient pas la détermination du peuple iranien, réaffirmant que la République islamique d’Iran ne recherche ni tension ni guerre.

Mohammad Javad Zarif a fait ces remarques en s’adressant aux journalistes en marge d’une réunion avec la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien lundi.

Interrogé sur les mesures de provocation prises par l'administration Trump pour attiser davantage de tensions et d'éventuelles confrontations militaires dans la région, Zarif a déclaré: «L'Iran ne recherche ni tensions ni guerre et les mesures prises par l'administration en disgrâce du Trump sortant n'auront aucun effet sur la détermination du peuple iranien.

Si un individu a l'intention de commettre un acte d'agression contre l'Iran, il doit prendre en compte l'histoire de l'agression précédente. Cependant, je pense que dans les un ou deux prochains jours à gauche de l'administration Trump, notre dissuasion agira bien, a-t-il ajouté.

Ces derniers mois, Washington a pris des mesures de provocation qui ont exacerbé la situation déjà tendue avec Téhéran.

Il a fait voler des bombardiers B-52 au-dessus du golfe Persique, a dépêché un sous-marin à propulsion nucléaire dans la région et prolongé le séjour d'un porte-avions en guise d'avertissement à la République islamique.

Dans un tweet dimanche, le ministre iranien des Affaires étrangères a réagi aux récents survols des bombardiers stratégiques américains B-52H, notant que la nation iranienne ne sera jamais intimidée par de telles démonstrations de force.

Il a ajouté que les Iraniens ne sont pas une nation belligérante et «n’ont pas commencé une guerre depuis plus de 200 ans», soulignant: «Nous n’hésitons pas à écraser les agresseurs».

Ailleurs dans ses remarques, ce lundi, Zarif a souligné les mesures prises par l'Iran pour traduire en justice les auteurs de l'assassinat du lieutenant-général Qassem Soleimani, commandant anti-terroriste du pays, en Irak en janvier 2020.

Il a déclaré: «Le ministère des Affaires étrangères a suivi cette question aux niveaux international et bilatéral et des mesures juridiques sont en cours en Iran et en Irak».

Le 3 janvier de l'année dernière, le lieutenant-général Soleimani, le commandant de la Force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), et le chef adjoint des unités de mobilisation populaire anti-terroriste (UMP) irakiennes, Abu Mahdi al-Muhandis, ont été assassinés avec leurs compagnons dans une frappe de drone terroriste américaine autorisée par le président Donald Trump près de l'aéroport international de Bagdad.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 3 =