Violation de la résolution 2231 : « pas un bon début » pour le gouvernement Biden (Mission iranienne à l’ONU)

New York (IRNA) - Le représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies, Madjid Takht-Ravanchi, a déclaré que les États-Unis continuaient de violer la résolution 2231 avec des sanctions illégales contre l'Iran, ce qui « n'est pas un bon début ».

« La nouvelle administration américaine prétend soutenir le multilatéralisme, mais a exprimé sa déception face au rejet par la Cour internationale de justice (CIJ) de son objection dans l'affaire des sanctions contre l'Iran », a écrit le diplomate iranien jeudi 4 novembre sur sa page Twitter.

Il a ajouté : « Les États-Unis continuent de violer la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU (qui endosse l’accord multilatéral nucléaire de 2015) avec des sanctions illégales contre l'Iran. Pas un bon début. »

Réagissant à la décision de la Cour internationale de justice (CIJ), institution onusienne chargée de régler les différends entre États, qui s’est déclarée mercredi compétente pour juger d'une plainte déposée par Téhéran en 2018 contre les sanctions illégales imposées par l'administration Trump, le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a écrit mercredi sur son compte Twitter: «La Cour internationale de Justice vient de rejeter tous les arguments de l'opposition préliminaire des États-Unis dans l'affaire déposée par l'Iran concernant les sanctions illégales américaines. C'est une autre victoire juridique de l'Iran après la décision du 3 octobre 2018 ».  

« L'Iran a toujours pleinement respecté le droit international. Il est temps que les États-Unis honorent leurs obligations internationales », insiste le très haut diplomate.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**        

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 12 =