Le Fondateur de l'archéologie moderne iranienne décédé à Paris : message de condoléance de l’ambassadeur

Téhéran (IRNA)- Le Dr Firooz Bagherzadeh, fondateur de l'archéologie iranienne moderne, est décédé à Paris. Il avait introduit pour la première fois et avec grand effort, l'utilisation de nouveaux outils scientifiques sur la scène archéologique du pays, et avec un immense soin et sérieux, il a œuvré dans le domaine de l'archéologie.

L’ambassadeur d’Iran en poste à Paris, M. Bahram Ghassemi, a adressé un message de condoléances à la suite du décès du fondateur de l'archéologie iranienne moderne, le Dr Firooz Bagherzadeh.

«Le Dr Firooz Bagherzadeh, fondateur de l'archéologie iranienne moderne, est décédé à Paris. Il avait introduit pour la première fois et avec grand effort, l'utilisation de nouveaux outils scientifiques sur la scène archéologique du pays, et avec un immense soin et sérieux, il a œuvré dans le domaine de l'archéologie.

Il ne s’est jamais limité à un domaine spécifique, et en créant des organisations et des structures nécessaires dans le secteur de la recherche, il a accompli de grands pas dans ce domaine important avec la coopération et l'assistance de ses collègues, conduisant l’archéologie vers un objectif d’excellence. Assister à des conférences scientifiques et tenir des congrès spécialisés et compiler et diffuser des documents de recherche issus de ses intérêts et efforts inlassables, le caractérise.

Il a été le premier président du Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO et, grâce à ses expériences précieuses et sa conscience de la nécessité d'enregistrer certains des monuments nationaux les plus importants d'Iran au patrimoine de l'UNESCO, il a procédé à l'enregistrement d'importantes œuvres du patrimoine iranien.

Le Centre archéologique qui a été créé grâce à ses efforts en 1972, a été le pôle des archéologues et il fut l'initiateur des lois qui ont protégé les monuments nationaux de l'Iran, et ce n’est qu’après la création de ce centre que dans une large mesure le transfert des antiquités nationales du pays vers l’étranger a été arrêté.

Nous adressons nos condoléances à la famille du Dr Bagherzadeh et à tous ses amis dans le domaine de l'archéologie et du patrimoine culturel et aux estimés professeurs iraniens familiers avec les services du défunt, et nous chérissons sa mémoire».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 2 =