11 févr. 2021 à 22:25
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84226520
0 Persons
L'Iran condamne l'attaque meurtrière contre un convoi de l'ONU à Kaboul

Téhéran (IRNA)- Le Ministère iranien des affaires étrangères a fermement condamné une attaque terroriste contre un convoi de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Afghanistan (MANUA), qui a fait cinq morts.

Saeed Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a fait cette annonce jeudi soir, exprimant ses condoléances aux familles des victimes.

«Malheureusement, la violence en Afghanistan est entrée dans une phase très dangereuse et si la communauté internationale, les pays de la région et toutes les forces responsables en Afghanistan ne prêtent pas attention à cette question importante, on craint que ce pays ne connaisse une augmentation de la violence et des conditions de sécurité pires », a-t-il ajouté.

Selon l'AFP, cinq agents de sécurité afghans ont été tués lorsqu'un convoi de l'ONU qu'ils escortaient a été attaqué dans la province de Kaboul.

Aucun groupe n'a jusqu'à présent revendiqué la responsabilité de l'attaque et un porte-parole des talibans a déclaré qu'ils n'avaient rien à voir avec cela.

Selon un communiqué de la MANUA, aucun membre du personnel de l'ONU n'a été blessé dans l'attaque, qui a eu lieu dans le district de Surobi, dans la province, à l'extérieur de la capitale afghane.

«La famille des Nations Unies en Afghanistan pleure la perte de cinq membres du personnel de la Direction afghane du Service de la protection lors d'un incident survenu aujourd'hui dans le district de Surobi à Kaboul», a tweeté la MANUA faisant référence à une unité du ministère de l'Intérieur afghan, qui fournit du personnel de sécurité aux ambassades des Nations Unies et étrangères.

«La violence en Afghanistan doit cesser», a tweeté Ramiz Alakbarov, représentant spécial adjoint du secrétaire général de l'ONU pour l'Afghanistan.

Au cours des dernières semaines, la violence a augmenté en Afghanistan, Kaboul et plusieurs villes afghanes étant confrontées à des attaques quasi quotidiennes visant des Afghans de premier plan, notamment des politiciens, des journalistes, des militants, des juges et des érudits religieux.

Les responsables afghans et américains ont imputé la montée de la violence aux militants talibans.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 2 =