L’accord nucléaire est une « réalisation importante pour la diplomatie multilatérale »

Téhéran (IRNA) - Le Président de la République islamique d'Iran, s’attardant sur l'importance du rôle du Conseil de l'Europe dans l'orientation politique générale de l’Union européenne et dans la définition des priorités du bloc a déclaré : « L’UE, en tant qu'acteur important sur la scène mondiale, doit jouer un rôle approprié dans la lutte contre l'unilatéralisme américain. »

Lors d'une conversation téléphonique avec le président du Conseil de l'Europe, Charles Michel, ce jeudi soir 18 février, Hassan Rohani a qualifié de « réalisation importante pour la diplomatie multilatérale », le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais).

 « Nous ne devons pas permettre que cette grande réalisation soit facilement sapée », a-t-il insisté, ajoutant que le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, en tant que coordinateur du PGAC, pourrait jouer un rôle dans la conception des étapes (pour la survie de l’accord). »

Soulignant la nécessité de combattre le terrorisme et l'extrémisme en tant que deux grands défis auxquels sont confrontés la région et le monde, Hassan Rohani a poursuivi : Nous sommes prêts à travailler avec l'Union européenne pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme. Nous saluons l'interaction et la coopération régionales à cette fin. »

Se déclarant préoccupé par la résurgence du groupe terroriste de Daech dans la région après l’assassinat en martyr (par les Etats-Unis) du haut général iranien, Qassem Soleimani, le Président Rohani a fustigé la présence de forces étrangères dans la région qui a accru les tensions.

Il a souligné à cette occasion la nécessité d’assurer la sécurité, la paix et la stabilité dans la région.

Le chef du gouvernement iranien a en outre souligné la nécessité de développer les relations avec l'Union européenne, en particulier dans les domaines du commerce et de l'économie.

Hassan Rohani a conclu en évoquant des pourparlers de haut niveau entre l'Iran et l'Union européenne dans divers domaines, dont notamment la lutte contre le trafic de drogue, l'environnement, la santé, le tourisme et les transports. Il a dit l’Iran pour la poursuite des discussions constructives avec la Commission européenne visant à élargir la coopération bilatérale.

Pour sa part, le Président du Conseil européen, Charles Michel, a évoqué le soutien de l'Europe à l'accord sur le nucléaire après le retrait unilatéral des États-Unis.

 Il a souligné à cette occasion la nécessité de maintenir le PGAC en tant qu'un accord international et sa pleine mise en œuvre par toutes les parties.

Evoquant les problèmes créés pour l'Iran en raison des sanctions économiques américaines, le Président du Conseil de l'Europe a souligné : « Il est naturel que l'Iran bénéficie des avantages économiques escomptés du PGAC ».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**        

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 8 =