Échanges commerciaux et technologiques avec la Syrie : l'Iran n'a «aucune restriction»

Téhéran (IRNA) – En visite à Damas, le vice-président iranien pour la Science et la Technologie, Sourena Sattari, a déclaré que l'Iran n'a pas de restrictions pour le commerce et les échanges technologiques avec la Syrie : «Nous sommes pour le développement de la diplomatie technologique avec les pays », a-t-il précisé.

Sourena Sattari s’exprimant mardi 2 mars lors de la cérémonie d'ouverture de la deuxième réunion sur le commerce et la technologie entre 40 entreprises iraniennes et des complexes technologiques syriens à Damas, s’attarde sur les évolutions qui ont marqué l’Iran au cours des 6 dernières années pour dire : « Vous connaissez tous l’Iran pas ses ressources pétrolières et gazières. Nous avons les plus grandes réserves d'hydrocarbures au monde. Mais ce qui s'est passé ces dernières années en Iran, c'est l'émergence d'une capacité de main-d'œuvre spécialisée et la formation d'une nouvelle économie parallèlement à une économie traditionnelle dépendante du pétrole et du gaz. »

Le vice-président pour la science et la technologie a poursuivi : « Aujourd'hui, plus de 40 entreprises iraniennes basées sur le savoir ont participé à cette conférence, cela expose une petite partie de ce qui s'est passé en Iran dans le domaine de la technologie. »

« Aujourd'hui, l'Iran possède les plus grandes startups de la région dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, de la nanotechnologie, de la biotechnologie, de l'aérospatiale, des cellules souches et d'autres technologies de pointe », se félicite le vice-président iranien avant de dire entièrement ouvert Téhéran pour des échanges commerciaux et technologiques avec la Syrie.  

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 7 =