Le Président Rohani exhorte les Etats-Unis à revenir à l’accord nucléaire « en levant les sanctions »

Téhéran (IRNA)-Le Président de la République islamique d’Iran (RII), Hassan Rohani, s’attardant sur le fait que le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) avait été préservé grâce à la prévoyance et la rationalité de l'Iran, a exhorté les États-Unis à revenir au pacte international en levant toutes les sanctions et en prenant des mesures pratiques. « Le retour est le devoir du gouvernement qui a violé le PGAC », a insisté Hassan Rohani.

Selon le correspondant politique de l'IRNA, Hassan Rohani intervenant jeudi lors d’une réunion virtuelle de l'Organisation de Coopération économique (OCE) a déclaré : « Je suis heureux d'avoir l'opportunité de me voir à nouveau parmi vous les dirigeants de l’OCE. Il a émis l’espoir de voir cette réunion sera un autre pas vers la convergence, le bien-être et la prospérité des nations del’OCE et la promotion de la position de cette organisation. »

Qualifiant l’OCE de « priorité importante dans le paradigme régissant la politique régionale et d’ « élément important de la politique de voisinage de la République islamique d'Iran », le Président Rohani a ajouté : « L'OCE bénéficie des potentiels et des ressources humaines et naturelles précieuses, des économies complémentaires, des secteurs privés intéressés ainsi que des avantages du transport aux échelles régional et mondial. »

Il a poursuivi : « Malgré le potentiel commercial élevé et la fourniture des infrastructures nécessaires, le commerce intra-régional est toujours en dessous de 10%, ce qui n'est pas du tout acceptable. »

Rohani a déclaré : « Cette lacune a été prise en compte dans le document de l’OCE pour l’horizon 2025. »

« Nous croyons que nous devrions nous concentrer sur la mise en œuvre de programmes approuvés par l’OCE afin de progresser rapidement vers la réalisation des objectifs fixés. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha