Rohani: Le maintien du JCPOA nécessite la pleine mise en œuvre de la résolution 2231 par tous les États signataires de l'accord nucléaire

Téhéran (IRNA) - "La République islamique d'Iran est la seule partie qui a payé pour le maintien le JCPOA, mais cette situation ne peut pas continuer ainsi, et pour maintenir et relancer l'accord nucléaire, la pleine mise en œuvre de la résolution 2231 par tous les États signataires du JCPOA est essentielle.", a déclaré le président Rohani lors d'une audience accordée au ministre irlandais des Affaires étrangères.

Lors d'une audience accordée le 7 mars 2021, à Simon Coveney, ministre irlandais des Affaires étrangères, le président de la République islamique d'Iran tout en exprimant la volonté de l'Iran de coopérer avec les institutions internationales pour résoudre les crises régionales, a déclaré: "La meilleure façon de résoudre les problèmes avec les partenaires européens à différents niveaux, bilatéral, régional et international, repose sur des négociations, sur le respect mutuel et l’évitement de toute menace ou pression."

Faisant référence à l'échec des sanctions illégales et à la pression maximale des États-Unis contre le peuple iranien, le président Hassan Rohani a ajouté: "L'activation du JCPOA en tant qu'accord international multilatéral dépend de la levée des sanctions américaines anti-iraniennes et le respect des obligations par tous les États signataires de l'accord nucléaire."

Critiquant l'inertie et l'inaction de l'Europe face à ses engagements dans le cadre du JCPOA, le chef du gouvernement iranien a souligné: "La République islamique d'Iran est attachée au maintien du JCPOA. L'Iran est la seule partie qui a payé pour cela, mais cette situation ne peut pas continuer de la même manière et maintenir et restaurer l'accord nucléaire nécessite la pleine application de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU par tous les États signataires du JCPOA."

Se référant à la décision de l'Iran pour suspendre la mise en œuvre du Protocole additionnel sur la base d'une loi adoptée par l'Assemblée iranienne, le chef du législatif iranien a précisé: "Malgré la suspension de la mise en œuvre du Protocole additionnel, l'Iran est toujours déterminé à coopérer avec l'Agence internationale de l'énergie atomique et à remplir ses engagements."

"L'Iran est prêt à prendre des mesures compensatoires immédiates conformément aux dispositions du JCPOA et à remplir ses obligations après la levée des sanctions américaines illégales et après la renonciation des États-Unis à leur politique d'intimidation et de pression.", a noté le président Rohani.

Appelant au développement et à l'approfondissement des relations Téhéran-Dublin dans tous les domaines, en particulier dans les secteurs économiques et commerciaux, le président de la République islamique d'Iran a déclaré: "Les deux pays ont beaucoup de capacités de coopération inutilisées dans toutes les dimensions."

Le ministre irlandais des Affaires étrangères: "La nouvelle administration américaine est déterminée à retourner au JCPOA."

Lors de cette rencontre, le ministre irlandais des Affaires étrangères a déclaré: "Le retrait de l'administration Trump de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU était une erreur historique. La nouvelle administration américaine est déterminée à retourner au JCPOA."

Faisant référence au rôle de l'Irlande en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU pour les deux prochaines années et facilitatrice de la mise en pratique du JCPOA et de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU, Simon Coveney a ajouté: "Nous apprécions le JCPOA en tant qu'accord international garantissant la paix. Nous ferons de notre mieux pour maintenir le JCPOA et nous sommes prêts à jouer notre rôle pour aider à améliorer la situation et à reprendre les discussions entre l'Iran et les autres membres de l'accord nucléaire."

Evoquant les changements au sein du gouvernement américain et le désir de Washington de revenir au JCPOA, le ministre irlandais des Affaires étrangères a conclu: "Avec les nouvelles conditions, il y a une bonne opportunité de négociation et de dialogue, et nous devons en profiter afin d'obliger tous les membres du JCPOA à mettre en œuvre de l'accord nucléaire."

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha