L'Iran respecte strictement ses engagements internationaux dans la lutte contre la drogue

Téhéran (IRNA) – "Malgré les conditions difficiles causées par la pandémie du coronavirus dans le monde, l'Iran a réussi à découvrir 1.200 tonnes de stupéfiants en 2020, ce qui montre une augmentation de 41% par rapport à 2019. Et cela démontre encore l'adhésion de l'Iran aux obligations internationales.", a déclaré le chef du Comité national de la lutte contre la drogue.

Le général Eskandar Momeni a déclaré lundi lors d'une réunion spécialisée sur les actions et les réalisations de la République islamique d'Iran dans le domaine de la coopération internationale dans la lutte contre les stupéfiants: "L'Iran a réalisé de brillantes réalisations. Dans le monde, plus d'un siècle s'est écoulé depuis le début de la lutte contre la drogue, mais malheureusement, nous assistons à une augmentation de la production, du trafic et de la consommation de drogues, de sorte qu'au cours des 10 dernières années, la consommation de drogues est doublée. Pendant ce temps, en Afghanistan, nous assistons à une production croissante de stupéfiants naturels et industriels. Au cours des deux dernières décennies, avec la présence des forces étrangères d'occupation dans ce pays, la production et la culture des stupéfiants ont été multipliées par 50."

"Malheureusement, cette année nous avons eu 9 martyrs et des dizaines de blessés dans les opérations de lutte contre la drogue.", a précisé le Secrétaire du Comité national de la lutte contre la drogue en rappelant les sacrifices de la police iranienne dans ce domaine.

En évoquant les avancées de la République islamique d'Iran dans la lutte contre la drogue grâce aux directives du Guide Suprême et aux richesses religieuses et culturelles de la société iranienne, le général Momeni a souligné la nécessité de la coopération mondiale et le respect des engagements internationaux et onusiens par tous les pays du monde pour lutter contre cette crise internationale de l'ère moderne.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha