9 mars 2021, 00:12
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84257456
0 Persons

Tags

Drogue : l’Iran mène une lutte « réelle »

Londres (IRNA)- L'ambassadeur et le représentant permanent d’Iran auprès des organisations internationales basées à Vienne, Kazem Gharibabadi, a déclaré lundi que la lutte de la République islamique contre les stupéfiants est un véritable combat basé sur de hautes valeurs morales et humaines.

Selon le rapport de l’IRNA, le lundi 8 mars, Kazem Gharibabadi a soulevé cette question lors d'une réunion sur les mesures et réalisations internationales de la République islamique d'Iran (RII) dans le domaine de la lutte contre les stupéfiants, qui s'est tenue au siège de la lutte contre les stupéfiants à Vienne.

Le nombre d'opérations menées dans ce domaine montre la conviction et la détermination de l’Iran à lutter contre le trafic de drogue à l’intérieur et sur les frontières.

La culture et la production d'opium et de substances psychédéliques se développent à un rythme sans précédent, et l’abus de consommation et le trafic de drogue en sont une conséquence destructive qui sape le développement et la stabilité à l’échelle mondiale.

L'Iran est l'une des principales voies d'acheminement de l'opium ou de l'héroïne en provenance d'Afghanistan, premier producteur mondial de drogue, vers l’Europe, passé par la frontière irano-afghane ou via le Pakistan. Selon le dernier rapport annuel de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC), l'Iran a saisi en 2017 plus de 630 tonnes d'opium et près de 39 tonnes d'héroïne et de morphine, soit respectivement 91% et 20% des saisies mondiales des stupéfiants.

Lire aussi: L'Iran découvre la plus grande quantité de stupéfiants, malgré les sanctions US

Selon les Nations Unies, la République islamique d'Iran a également découvert environ 100 tonnes de haschich en 2018.

L'Iran a une approche équilibrée et intelligente dans le domaine des stupéfiants; le pays a placé des mesures préventives et des plans de sensibilisation aux effets négatifs de l'abus des drogues en tête de son agenda dans le but de réduire la demande de stupéfiants dans la société 

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha