Avoirs bloqués : pourparlers Irano-sud-coréens sur le commerce des produits médicaux

Téhéran (IRNA)- « Téhéran et Séoul ont discuté en ligne des moyens d'utiliser les avoirs bloqués de l’Iran à des fins de développer le commerce bilatéral de produits médicaux », rapporte mardi l’agence de presse officielle sud-coréenne, Yonhap.

Selon l’IRNA citant l’agence Yonhap, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a annoncé que Séoul et Téhéran avaient organisé le mardi 16 mars, en visioconférence, une réunion sur la manière d'utiliser les avoirs iraniens, gelés dans les banques sud-coréennes, et cela via l'expansion du commerce bilatéral à des fins humanitaires.

L’ancien président milliardaire américain, Donald Trump, a retiré son pays en 2018 de l’accord multilatéral nucléaire avant de rétablir et d'intensifier des sanctions économiques oppressives au nom d'une soi-disant politique de « pression maximale’ contre l'Iran.

La demande rationnelle et logique de Téhéran est maintenant la levée des sanctions. Pour l’Iran il revient aux Américains de faire le premier pas vers l'autre pour relancer l'accord JCPoA (Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015, PGAC)

La victoire de Joe Biden face à Donald Trump à la présidentielle américaine a laissé vainement présager un changement d'attitude de Washington vis-à-vis de Téhéran. Le président élu a signalé son intention de ramener les Etats-Unis dans le giron du PAGC, mais a fini par poser des conditions inacceptables pour l'Iran.

Selon certains rapports, environ 7 milliards de dollars provenant de la vente de pétrole iranien à la Corée du Sud ont été gelés en raison des sanctions américaines dans deux banques de Séoul.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha