20 mars 2021 à 13:49
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84270920
0 Persons
Message du Leader à l'occasion du Norouz 1400

Téhéran (IRNA)- S’adressant à la nation dans un message télévisé, à l'occasion du Norouz [Nouvel An iranien], l'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a qualifié l’année 1399 d’année de démonstration des capacités de la nation iranienne, tant dans la confrontation avec le Coronavirus qu’avec la pression maximale de l’ennemi, précisant : « Aujourd’hui, nos ennemis, avec à leur tête les États-Unis et leurs amis européens, disent explicitement, que la politique de pression maximale a échoué ».

Voici le texte intégral du message de Son Eminence : ‎

« Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur de l'univers, et paix et salutations à notre Maître, Muhammad, et à sa Lignée pure !

Ô Toi qui fais évoluer les cœurs et les regards !

Ô Toi qui administres l'alternance du jour et de la nuit !

Ô Toi qui transformes les circonstances et les états d'âme !

Change notre état en le meilleur des états ! 

Je tiens à féliciter tous nos chers compatriotes, en particulier les honorables familles des martyrs et des invalides de guerre, les invalides de guerre eux-mêmes et toutes les personnes dévouées et altruistes, à l’occasion de l’arrivée du Norouz et du Nouvel An. Je tiens également à féliciter toutes les nations qui célèbrent le Norouz, pour l’arrivée de cette fête. Cette année, notre fête du Nouvel An coïncide avec les occasions bénies du mois de Cha’ban. J'espère que cette coïncidence sera à l’origine de nombreuses bénédictions, dans ce monde et au niveau spirituel, pour notre nouvelle année. L'année1400 aura deux célébrations du 15e Jour du mois de Cha’ban, et notre peuple célébrera donc deux fois, l'anniversaire de la naissance de l'Imam du Temps (Que nos âmes lui soient sacrifiées).

L'année 1399 s'est terminée avec divers incidents pour certains, sans précédent. L'un de ces incidents vraiment sans précédent et inconnu de notre nation, a été le Coronavirus qui a en quelque sorte, affecté la vie de tout le peuple et touché différents métiers, les milieux éducatifs et les rassemblements religieux, ainsi que les voyages, les sports et divers autres domaines dans le pays. Cela a aussi beaucoup nui à l'emploi dans notre pays. Bien sûr, le plus amer a été la disparition de dizaines de milliers de nos êtres chers et le deuil de dizaines de milliers de familles qui ont dû pleurer la perte de leurs proches. Je tiens à saisir cette occasion pour exprimer mes condoléances et ma compassion à toutes ces chères familles. J'espère que Dieu leur accordera de la patience et des récompenses, et accordera aussi Sa miséricorde et Son pardon aux défunts.

L’année 1399 a également été l’année de la démonstration des capacités de la nation iranienne, y compris dans sa confrontation à cette grande épreuve - c’est-à-dire le Coronavirus. Pour être honnête, notre cher peuple - le personnel médical, les chercheurs et les scientifiques, les masses populaires et les groupes altruistes bénévoles - ont fait preuve de grandes capacités pour gérer cet incident amer, malgré les « pressions maximales » de l’ennemi, les sanctions et le blocage des possibilités étrangères. Notre nation, nos scientifiques, nos médecins, nos infirmiers, nos soignants, nos laborantins et nos radiologues - impliqués dans les services sanitaires - ont vraiment réussi à laisser derrière eux, une grande expérience, et à montrer leurs grandes aptitudes.

La nation iranienne a également montré sa capacité à faire face aux pressions maximales de l’ennemi. Nos ennemis avec à leur tête, les États-Unis, voulaient mettre la nation iranienne à genoux par le biais de leurs pressions maximales. Aujourd'hui, eux et leurs amis européens, disent explicitement que la politique de pression maximale a échoué. Nous savions qu'elle échouerait et nous étions déterminés à vaincre l'ennemi dans ce domaine. Nous savions que la nation iranienne resterait ferme et ils reconnaissent eux-mêmes aujourd'hui, que cette politique de pression maximale a échoué.

Le slogan de l'année 1399 était « l’élande la production ». Si je veux avoir une évaluation générale à partir des nombreux rapports gouvernementaux et non gouvernementaux –, car nous recevons des rapports de diverses organisations et de divers endroits - je dois dire que ce slogan a été réalisé à un niveau relativement acceptable. En d'autres termes, l’élan de la production s'est concrétisé dans certains secteurs et dans certaines affaires du pays. Bien entendu, ce n’était pas ce que nous souhaitions. Autrement dit, même dans les domaines où il a été réalisé - principalement dans les domaines des infrastructures et de la construction - les résultats n’ont pas été tangibles dans l’économie générale du pays et dans les conditions de vie de la population. C’est-à-dire le mouvement n'a pas été assez ressenti alors que nous nous attendions à ce que l’élan de la production résolve certains problèmes de la population. Bien entendu, le slogan de l’élan de la production est un slogan révolutionnaire et important. Si ce slogan est vraiment réalisé dans le pays, espérons-le, il aura des impacts économiques profonds sur le pays, sur la valeur de la monnaie nationale et d'autres questions économiques fondamentales - et il contribuera également à une confiance en soi et à la satisfaction des gens, et assurera la sécurité nationale. Si l’élan de la production est atteint - nous espérons que cela se produira, in-cha-Allah - il aura ces résultats et ces avantages importants.

Pourquoi ne s'est-il pas complètement réalisé en 1399 ? D'une part, il y avait certains obstacles et d'autre part, la production n'a pas été soutenue dans tous les domaines. La production a besoin de soutiens juridiques et gouvernementaux, ainsi que de l'élimination des obstacles à la production. Par exemple, un centre de production semi-fonctionnel - qui fonctionne à 30 ou 40% de sa capacité ou qui est complètement paralysé –, qui recommence à travailler et se lance dans la production grâce à la détermination de quelques jeunes et à l'encouragement des autres, ne sera pas stimulé si des produits équivalents étrangers sont importés dans le pays, soit par la contrebande et de façon traitre et illégale, soit par des voies légales et à cause des lacunes juridiques. Ce sont des obstacles à la production qui vouent le travail à l’échec.

Un autre obstacle est le manque d'encouragements, comme les encouragements à l'investissement. L'investissement dans la production, nécessite des encouragements. En d'autres termes, ceux qui peuvent investir doivent être encouragés à le faire. L’ambiance des affaires dans le pays, devrait encourager les investissements et les coûts de production ne devraient pas augmenter. Cependant, ces choses n'ont pas eu lieu. Cela signifie que les mesures nécessaires n'ont pas été adoptées. Il n'y a pas eu d'encouragements ni de solutions remarquables pour les coûts de production. En un an - pas en 1399 mais peut-être en 1398 ou même avant - les dépenses des producteurs ont dépassé celles des consommateurs. Eh bien, ce sont des choses qui empêchent les progrès de la production.

Nous avons en quelque sorte, lancé ce mouvement révolutionnaire, en 1399. La nation iranienne a accueilli dans une certaine mesure, l’élan de la production. Cela doit continuer. L'année 1400 qui commence, est d’un point de vue, l'entrée dans un nouveau siècle. Un nouveau siècle est en train de commencer. Par conséquent, nous devons adopter une perspective à long terme, au sujet des questions nationales et les évaluer à long terme.

L'année 1400 est une année importante et sensible en raison des élections qui auront lieu en début d'année. Au mois de juin, nous aurons des élections importantes qui peuvent exercer une influence importante sur les conditions, les affaires et l'avenir du pays, grâce à la présence de nouveaux dirigeants, très probablement énergiques et fortement motivés, qui assureront la gestion exécutive du pays. Par conséquent, les prochaines élections feront de cette année, une année très importante et sensible. Dans mon discours du Nouvel An, je soulèverai plusieurs points sur les élections. Aujourd'hui, je me contenterai de ces quelques mots. Une autre raison pour laquelle cette année est importante, est que la production a augmenté en 1399 et que l’élan de production a créé un mouvement. Ainsi, en 1400, il y aura de bonnes raisons de faire avancer l’élan de la production. Nous devons en tirer le meilleur parti. Ce mouvement doit être poursuivi sérieusement. Plus important encore, des soutiens juridiques et gouvernementaux devront être fournis à l’élan de la production. Cette administration, tant qu'elle continuera à exercer ses fonctions, ou la future administration, dès le début de sa formation, doivent concentrer toute leur énergie sur l’élimination des obstacles et la fourniture de soutiens nécessaires pour que l’élan de la production se réalise complètement au cours de cette année, dans le vrai sens du terme, si Dieu le veut.

C'est pourquoi j'ai choisi ce slogan pour cette année : « Production, Soutiens et Éliminations des obstacles ». C’est le slogan de cette année : « Production, Soutiens et Éliminations des obstacles ». Nous devons donner un rôle central à la production, fournir les soutiens nécessaires et éliminer les obstacles. J’espère que ce slogan se réalisera, in-cha-Allah. Dans mon discours du Nouvel An, je soulèverai plusieurs points sur cette question ainsi que sur les élections.

Nous espérons que l'âme immaculée de notre magnanime imam (Khomeiny) et les âmes pures de nos grands martyrs seront satisfaites et contentes de nous, que cette année sera une année propice pour la nation iranienne, que l'Imam du Temps (que nos âmes lui soient sacrifiées) priera pour la nation iranienne, pour les responsables et pour l’ensemble du peuple, qu'il accordera ses faveurs à la nation iranienne et qu'il continuera à accorder sa grâce et à prêter son attention particulière à la nation iranienne comme il l'a fait dans le passé.

Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent ! »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 6 =