14 avr. 2021 à 15:19
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84295718
0 Persons
Rouhani à Barham Salih: la sécurité de l'Irak est notre sécurité

Téhéran (IRNA)- Lors de son entretien téléphonique avec son homologue irakien, le président iranien Hassan Rouhani a déclaré que l'Iran s'opposait à toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures des pays de la région.

Lors d'une conversation téléphonique tenue mercredi avec le président irakien Barham Salih, Rouhani a exprimé le soutien de la République islamique à la stabilité, la sécurité, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Irak.

«Renforcer la dignité, l'autorité et l'indépendance de l'Irak et promouvoir le statut régional et international de ce pays est d'une importance particulière pour nous», a-t-il déclaré.

Rouhani a mentionné l'Irak comme un bon ami et voisin de l'Iran et a souligné la nécessité de développer et d'approfondir les relations entre les deux pays dans tous les domaines, en particulier la coopération économique et commerciale. «Téhéran et Bagdad peuvent jouer un rôle important dans les développements régionaux en développant la coopération bilatérale et régionale.»

Déclarant que l'Iran considère la sécurité de l'Irak comme sa propre sécurité, a ajouté Rouhan« Nous nous opposons à toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures de l'Irak et la considérons au détriment de ce pays et de toute la région, et nous pensons que la sécurité de la région doit être assurée par les pays de la région eux-mêmes.»

Le président iranien a déclaré que les Américains avaient deux poids deux mesures dans la lutte contre le terrorisme et que leurs actions à la frontière irako-syrienne étaient ambiguës, ajoutant: «Les Américains ont toujours joué un rôle destructeur dans la région, et la présence de troupes américaines dans la région n'a pas aidé à établir la paix et la stabilité.»

Ailleurs dans ses remarques, il a souligné la nécessité d'accélérer la mise en œuvre et le fonctionnement des accords précédents, y compris le projet de chemin de fer Shalamcheh-Basra et la connexion des chemins de fer des deux pays.

«Compte tenu de leur potentiel économique en tant que deux économies complémentaires, l'Iran et l'Irak peuvent développer une coopération mutuelle et augmenter le volume des échanges et des relations commerciales en renforçant le transport des marchandises et le transit».

Barham Salih, pour sa part, considère les relations avec la République islamique d'Iran comme stratégiques et en développement.

Compte tenu des points communs culturels et historiques de longue date entre les deux pays, il a mis l'accent sur le renforcement des relations dans tous les domaines, en particulier les relations économiques et commerciales.

«Le gouvernement irakien est déterminé à poursuivre sérieusement et à mettre en œuvre tous les accords dans divers domaines entre les deux pays, ce qui profitera aux deux pays et à la région», a-t-il déclaré.

Evoquant l'importance de l'instauration de la paix et de la stabilité dans la région et de la coopération de tous les pays voisins pour atteindre cet objectif, Salih a ajouté «La décision du gouvernement irakien de mettre fin à la présence de troupes étrangères dans ce pays est sérieuse, et à cet égard, des négociations stratégiques et continues ont eu lieu avec les Américains, qui se poursuivront jusqu'à ce que le résultat final soit atteint.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 7 =