16 avr. 2021 à 20:32
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84297444
0 Persons
L’Iran ne tolérera pas plus de violence en Afghanistan (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères a averti que l'Iran, qui accueille quelque trois millions de réfugiés afghans, et le plus large ne tolérera pas plus de violence en Afghanistan.

S'exprimant lors d'une table ronde de la conférence phare de l'Inde Raisina vendredi, Zarif a expliqué la position de l'Iran sur les efforts visant à rétablir la paix en Afghanistan et les négociations de Téhéran avec les Taliban sur le rôle que le groupe doit jouer dans le processus diplomatique.

Outre ses propres préoccupations en matière de sécurité nationale, a déclaré Zarif, l’Iran a eu des entretiens avec les talibans pour convaincre le groupe qu ’« il est nécessaire d’instaurer une paix globale et inclusive en Afghanistan, et que les talibans devraient faire partie de cette paix »au lieu de tenter de «contrôler» le processus.

Il a exclu la possibilité pour les Taliban de mettre en œuvre leur plan de relance de «l'émirat islamique» des années 90 en Afghanistan, disant que ce plan n'est plus viable puisque le pays a traversé de nombreux changements au cours des deux dernières décennies et s'est dirigé vers un système de gouvernement démocratique grâce aux efforts du gouvernement de Kaboul et du peuple afghan.

Zarif a déclaré que les institutions démocratiques établies en Afghanistan après le renversement du régime taliban «doivent rester en place… et devenir encore plus inclusives, les talibans abandonnant la violence et entamant un processus politique».

Il a dit qu’il n’y avait pas de consensus en Afghanistan sur le plan des talibans et qu’un «émirat» n’était pas un système sur lequel l’Afghanistan d’après-guerre pourrait être construit.

Le ministre des Affaires étrangères a appelé tous les groupes afghans à travailler ensemble et à élaborer un plan de «paix unifiée» pour l'avenir de leur pays.

Zarif a décrit la décision de l'administration du président américain Joe Biden de retirer toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici le 11 septembre, deux décennies après que Washington et ses alliés ont envahi le pays sous prétexte de lutter contre le terrorisme.

Le haut diplomate iranien a en outre conseillé aux talibans de ne pas utiliser le vide qui pourrait éventuellement suivre le retrait des forces étrangères pour intensifier leur campagne de violence, affirmant qu'une telle situation serait «désastreuse» et servirait de «recette pour une nouvelle guerre». en Afghanistan.

«Je pense que les talibans ne devraient pas profiter de cette occasion pour accroître la violence», a déclaré Zarif, soulignant que le souhait du peuple afghan de mettre fin à la violence doit être respecté.

Le ministre iranien a averti que l'Iran, qui accueille quelque trois millions de réfugiés afghans, et le plus large ne toléreraient pas plus de violence en Afghanistan. La violence continue en Afghanistan alors même que le gouvernement de Kaboul et les talibans ont eu des pourparlers occasionnels pour parvenir à un accord de paix. Peu de progrès ont été réalisés dans les réunions entre les deux parties depuis le début des pourparlers le 12 septembre 2020. Les deux parties se sont régulièrement accusées d’intensifier les hostilités et de tuer des civils.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 1 =