80% des vaccins du coronavirus sont conduits vers 10 pays les plus riches du monde

Téhéran (IRNA)- "La distribution injuste des vaccins Covid-19 a montré l'injustice de notre monde, de sorte que près de 80% des vaccins sont conduits vers 10 pays les plus riches, tandis que 18 pays à faible et moyen revenu n’ont pas encore été vaccinée.", a déclaré le ministre iranien de la Santé.

Saeid Namaki a déclaré lors d'une réunion en visioconférence du Forum politique d'Helsinki (HPF) axé sur le renforcement de la coopération entre les pays européens, le golfe Persique, la MENA dans la lutte contre la pandémie du Covid-19: "La distribution injuste des vaccins du coronavirus est un échec pour toutes les organisations sanitaires internationales comme l'OMS, COVAX, GAVI, CEPI. Nous devons surmonter cette injustice avec transparence, coopération et solidarité."

Le Forum politique d'Helsinki (HPF) est un processus de dialogue fondé en février 2014 pour faciliter un dialogue et une compréhension pacifiques entre les politiciens et les autres parties prenantes d'Europe et du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA) et de la région du Golfe afin d'atténuer les tensions dans la région.

"Tout d'abord, je voudrais remercier la Ministre finlandaise des Affaires familiales et des Services sociaux, Mme Krista Kiuru, d'avoir organisé une telle réunion pour la coopération multilatérale dans la gestion des prochaines vagues de Covid-19. Le monde se bat contre Covid-19 depuis plus de 15 mois. Au cours de cette période, environ 135 millions de personnes dans le monde ont été infectées, dont environ trois millions sont décédées.", a affirmé le ministre iranien de la Santé.

"Aujourd'hui, je suis heureux d'annoncer que malgré toutes les restrictions, les sanctions illégales unilatérales contre le peuple iranien et malgré les problèmes économiques causés par les sanctions, nous avons réussi à produire au niveau national les matériels nécessaires et les équipements de protection pour lutter contre le Covid-19. Nous avons des kits de test personnalisés, des dispositifs médicaux, des médicaments et, surtout, six plates-formes de vaccins entièrement iraniennes, quatre contrats de coproduction, et ces produits indigènes seront utilisés dans la vaccination de masse dans les mois à venir.", a ajouté le chef du Comité iranien de la lutte contre le coronavirus.

"Tant que le monde entier n'est pas en sécurité et que ce virus circule quelque part, il y a un risque de mutation et une menace pour la santé des pays sûrs. Donc, compte tenu des leçons que nous avons apprises jusqu'à présent, nous n'avons qu'une seule solution; Coopérer avec toutes les nations pour vacciner tous et maintenir des mesures de santé publique strictes pour vaincre cette pandémie.", a précisé Saeid Namaki.

"La santé ne connaît pas de frontières politiques ou géographiques, et la douleur et les problèmes d'un groupe de personnes dans un bout du monde sont étroitement liés aux problèmes de personnes dans d'autres parties du monde. La pandémie de Covid-19 est un défi mondial avec une solution mondiale. Les solutions nationales ne peuvent aider que temporairement. En renforçant le leadership de l'Organisation mondiale de la santé, en investissant davantage dans les équipes d'intervention rapide, en partageant les données, en transparence, et en transférant la technologie vers les pays à revenu faible et moyen, cette pandémie peut être vaincu. J'espère que cette coopération entre les pays de la région de MENA, du golfe Persique, de l'Europe, et l'Organisation mondiale de la santé aura des résultats positifs.", a conclu le ministre iranien de la Santé.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha