20 avr. 2021, 11:10
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84302646
0 Persons
L'Iran se félicite de la médiation irakienne pour désamorcer les tensions régionales

Téhéran (IRNA)- L’ambassadeur d’Iran en Irak a déclaré que la République islamique soutenait la médiation de Bagdad pour rapprocher Téhéran des pays avec lesquels certains problèmes se sont produits, ce qui a conduit à un refroidissement des relations ; et les autorités irakiennes ont été informées de cette affaire.

Dans une interview exclusive avec l'Agence de presse de la République islamique (IRNA), Iraj Masjedi a décrit les relations entre l'Iran et l'Irak comme bonnes et en développement dans diverses dimensions culturelles et économiques.

Il a également affirmé le soutien de l'Iran à l'Irak dans le développement de ses relations avec le monde arabe, notamment en ce qui concerne la médiation de Bagdad pour éliminer les tensions entre les pays de la région, soulignant que l'Iran salue, soutient et encourage toute initiative visant à développer des relations de coopération et de rapprochement entre l'Irak et les pays arabes et les pays voisins.

En revanche, l'ambassadeur iranien à Bagdad a estimé que la présence de l'armée américaine n'est pas dans l'intérêt de l'Irak et de la région, expliquant que les forces irakiennes et les pays de la région sont capables d'assurer par eux-mêmes leur sécurité.

Masjedi a indiqué que le dossier de l'assassinat des deux dirigeants Qassem Soleimani et Abu Mahdi Al-Muhandis est suivi par l'Iran et l'Irak aux niveaux judiciaire, politique et international.

L'ambassadeur Masjedi a indiqué que l'Iran continuerait d'exporter du gaz et de l'électricité vers l'Irak parce que cela contribuait à atténuer les problèmes du peuple irakien, ajoutant que les responsables irakiens devraient améliorer et accélérer les mécanismes de remboursement des fonds iraniens.

Masjedi a évoqué les relations culturelles entre l'Iran et l'Irak, les qualifiant de bonnes, notant que des consultations sont en cours entre les parties iranienne et irakienne pour surmonter les répercussions du coronavirus et conclure des accords dans les domaines culturel, touristique et scientifique.

Il a expliqué que les pourparlers sur les voyages et les visites religieuses coupaient leurs dernières étapes et se déroulaient bien.

Il a également indiqué que les autorités irakiennes avaient accepté d'ouvrir une succursale de l’Université iranienne des sciences médicales en Irak, alors que l'approbation était en cours d'obtention pour y ouvrir une succursale de l'Université islamique libre.

.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha