Les désinformations sur l'échange de prisonniers Iran-USA démenties par Téhéran

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a démenti les désinformation diffusées par certains médias sur l'échange de prisonniers entre l'Iran et les États-Unis.

Saeid Khatibzadeh a déclaré lors d'une conférence de presse virtuelle: "La question de l'échange de prisonniers a toujours été à l'ordre du jour de l'Iran. Et elle était toujours poursuivie par l'Iran outre les discussions menées dans le cadre du JCPOA. Mais ces rapports cités par les médias ne sont pas confirmés."

En ce qui concerne les nouvelles sur la libération de 7 milliards de dollars des fonds iraniens, le porte-parole de la diplomatie iranienne a précisé: "Toutes les ressources de l'Iran doivent être libérées ensemble."

Répondant à la question du journaliste de l'IRNA sur la perspective des pourparlers irano-saoudiens et des mesures probables pour officialiser les relations Téhéran-Riyad, ce haut diplomate iranien a souligné: "Le fait de changer la tonalité des discours aidera à réduire les tensions, mais cela ne conduira pas à un résultat pratique sérieux à moins que cela n'aboutit à un changement dans le comportement. Nous avons toujours été prêts pour des pourparlers à tous les niveaux et sous toutes les formes avec nos voisins, y compris l'Arabie saoudite. Nous pensons que les pays de la région et les nations des deux pays verront le résultat de ces négociations, qui sont l'établissement de plus de paix, de stabilité et de progrès."

En réponse à une question sur les commentaires des responsables britanniques sur la poursuite des pourparlers juridiques pour l'échange de Nazanin Zaghari, Khatibzadeh a déclaré: "Les pourparlers juridiques ne sont pas en cours entre les deux pays. Le pouvoir judiciaire iranien doit commenter cela. Ce qui est discuté est lié aux questions des relations entre les deux pays. Bien entendu, le gouvernement britannique a exprimé son point de vue sur diverses questions et nous aussi avons présenté nos opinions de manière claire et transparente."

Quant aux négociations du JCPOA à Vienne, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a indiqué: "Nous ne sommes pas pressés, mais nous ne laisserons pas les pourparlers s'éroder dans le cadre de la Commission mixte du JCPOA. Ce qui est important, c'est que l'accord nucléaire doit être réalisé tel qu'il existe, "ni un mot de plus, ni un mot moins". C'est une question que nous avons soulevée au sein de la Commission mixte et nous avançons dans ce domaine."

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha