8 mai 2021, 12:34
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84321941
0 Persons

Tags

L'Occident inquiet du rapprochement stratégique Iran-Orient

Téhéran (IRNA)- Les sanctions américaines et la politique de la pression maximale contre l'Iran d'une part, l'inertie de la partie européenne dans la réalisation de ses engagements au titre du JCPOA d'autre part, poussent de plus en plus Téhéran vers ses voisins, ainsi que vers la Chine et la Russie en tant que deux piliers orientaux de l'accord nucléaire. Et l'Occident est inquiet aujourd'hui à propos de la poursuite de ce rapprochement stratégique Iran-Orient.

La politique hostile de l'Occident à l'égard de la République islamique a conduit au fait que Téhéran développe progressivement ses relations avec l'Orient et s'éloigne de l'Europe et des États-Unis.

Après la signature du Document de coopération stratégique de 25 ans entre l'Iran et la Chine, les pays occidentaux tentent, tout d'abord, de montrer cet accord comme un accord gagnant-perdant pour Téhéran, puis de se rapprocher d'Iran.

L'Occident est, aujourd'hui, bien conscient que de tels accords de coopération Iran-Orient assoupliront les sanctions anti-iraniennes et que la politique actuelle de pression maximale contre Téhéran sera neutralisée.

La Chine a été l'un des pays qui n'ont pas suivi la politique anti-iranienne des États-Unis malgré les menaces de Washington et des pays occidentaux. Les analystes estiment que la Chine jouera un rôle encore plus important dans l'économie iranienne. Les échanges avec Pékin représentent déjà 25% du commerce extérieur de Téhéran.

La Chine a été l'un des pays qui n'ont pas suivi la politique anti-iranienne des États-Unis malgré les menaces de Washington et des pays occidentaux. Les analystes estiment que la Chine jouera un rôle encore plus important dans l'économie iranienne. Les échanges avec Pékin représentent déjà 25% du commerce extérieur de Téhéran.

Outre la Chine, l'Iran entretient de bonnes relations avec la Russie. Téhéran et Moscou, en tant que deux grands producteurs de gaz, entretiennent également des relations grandissantes en matière de défense et de sécurité.

La Chine et la Russie ont été parmi les premiers pays à reconnaître le droit de l'Iran après la levée de l'embargo sur les armes de 2231. Sous l'administration Biden aussi, ces deux puissances cherchent à ramener les États-Unis à l'accord nucléaire et à lever les sanctions imposées par Trump.

À l'heure actuelle, la République islamique est de plus en plus tournée vers le développement et l'approfondissement de la coopération avec les pays voisins et les pays d'Orient. L'Occident, préoccupé par cette question, tentera d'améliorer ses relations avec Téhéran.

"Je suis déjà préoccupé par la coopération croissante entre l'Iran et la Chine depuis de nombreuses années.", a déclaré Joe Biden après la conclusion du traité Iran-Chine. Ces propos du président américain témoignent clairement de cette inquiétude de l'occident face au rapprochement stratégique Iran-Orient.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha