Le blocage des sites iraniens une tentative américaine contre la liberté d'expression

New York (IRNA) - Un membre de la mission iranienne aux Nations Unies a qualifié l'action américaine de blocage des sites d’info iraniens d'illégale et a déclaré : « Ce problème sera traité par des voies légales. »

Condamnant cette action illégale et intimidante des États-Unis, le diplomate iranien a déclaré mardi au correspondant de l’IRNA à New York que cette décision est une tentative de restreindre la liberté d'expression.

Le ministère américain de la Justice a interdit 33 sites d’info utilisés par l'Union de la radio et de la télévision islamiques d'Iran et trois sites Web du groupe Kataeb al-Hezbollah pour avoir prétendument violé les sanctions américaines.

L'expression « ce site Web a été interdit » a été publiée sur plusieurs domaines liés aux médias iraniens y compris ; Press TV, Al-Alalam et Al-Massira.

Le porte-parole du département d'État américain, Ned Price, a déclaré en réponse à une question d'un journaliste qu'il n'avait rien à dire sur le blocage par Washington de Press TV et d'autres médias, mais que le ministère de la Justice pourrait fournir des informations.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha