L’Iran condamne le rapport politisé et anti-iranien du Conseil des droits de l’homme

Londres (IRNA) – Réagissant contre le rapport anti-iranien du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, l’ambassadeur d’Iran auprès des organisations internationales à Genève, a qualifié ce rapport nourri d’une orientation politique et basé sur les informations inexactes et incorrectes.

Esmael Baghaei Hamaneh, l'ambassadeur et représentant permanent d'Iran auprès des Nations Unies à Genève, s'est adressé à la 47e session du Conseil des droits de l'homme, notant que la République islamique est pleinement engagée à soutenir et à promouvoir les droits de l'homme et à respecter le droit international. En conséquence, il a présenté hier son quatrième rapport national sur l'application du Pacte international relatif aux droits civils et politiques au Comité des droits de l'homme.

 « Nous appelons tous les pays à adhérer aux principes de neutralité et de l’impartialité, de l'élimination des doubles standards et de la politisation dans le traitement des questions de droits de l'homme. Nous appelons tous ceux qui se soucient vraiment des droits de l'homme à reconnaître le rôle essentiel des systèmes judiciaires dans la protection des droits de l'homme. », a ajouté Baghaei Hamaneh.

« Le peuple iranien a fait preuve d'une résistance maximale aux actions coercitives, unilatérales et brutales des États-Unis, qui ont exercé une pression maximale sur le peuple iranien au temps de l’Administration Trump. Mais le gouvernement actuel aussi continue l’héritage illégal de l’administration précédente. Ces actions américaines constituent une violation flagrante des droits internationaux et des principes des droits de l’homme. », a souligné ce haut diplomate iranien.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha