L'Union islamique de la radio et de la télévision dénonce la saisie par les États-Unis de sites Internet iraniens

Téhéran (IRNA)- L'Union islamique de la radio et de la télévision a critiqué les États-Unis pour avoir saisi des sites Web utilisés par des chaînes de télévision affiliées à l'institution.

L'Union islamique de la radio et de la télévision a déclaré mercredi dans un communiqué que la décision de l'administration américaine reposait sur des allégations «non fondées». Il a noté que cette décision prouve « l'efficacité de tous les efforts médiatiques déployés par les personnes vulnérables, malgré le manque de ressources de leurs institutions médiatiques ». La déclaration a noté que l'administration américaine n'a pas réussi à « soumettre » le peuple libre à travers ses « médias trompeurs ».

L’Union a ajouté que Washington s'immisce dans les affaires intérieures d'autres pays sous prétexte de protéger les libertés et les droits de l'homme, mais «supprime délibérément les voix qui ne sont pas d'accord avec cela». Le syndicat a en outre déclaré qu'il ferait face à la décision «irrationnelle et immorale» par tous les moyens possibles et restaurerait ces sites Web.

« Nous aurions recours à des mesures administratives et juridiques pour faire face à cette décision. » Il a également appelé toutes les organisations et institutions médiatiques à lancer une vaste campagne de soutien aux chaînes de télévision ciblées.

Tard mardi, un message est apparu sur les sites Web d'une série de chaînes de télévision iraniennes et régionales affirmant que leurs domaines avaient été « saisis par le gouvernement des États-Unis », accompagné des sceaux du Federal Bureau of Investigation et du département américain du Commerce.

Les sites Web de la chaîne d'information en langue arabe iranienne Al Alam, de la chaîne de télévision yéménite al-Masirah et de la chaîne de télévision Laluua de Bahreïn faisaient également partie des médias visés. Au cours des dernières années, les États-Unis ont à plusieurs reprises pris des mesures similaires contre les médias iraniens.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha