Téhéran dément les accusations anti-iraniennes de Washington concernant les attaques contre les forces US en Syrie et en Irak

New York (IRNA)- Téhéran dément les accusations anti-iraniennes de Washington concernant les attaques contre les forces US en Syrie et en Irak.

Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité, Majid Takht-Ravantchi, ambassadeur et représentant permanent de la République islamique d'Iran auprès des Nations Unies, a déclaré : « la République islamique d'Iran n'a jamais été impliquée directement ou indirectement dans aucune attaque armée par une entité ou un individu contre le personnel ou les installations des États-Unis en Irak. »

« Toute tentative d'attribuer une telle action déstabilisatrice à l'Iran est inexacte et manque même des données crédibles les plus évidentes pour le prouver, et est totalement infondée, et nous rejetons donc catégoriquement ces revendications et sont invalides juridiquement. », a ajouté ce haut diplomate iranien.

Selon Takht-Ravanchi, les attaques des États-Unis constituent une violation flagrante du droit international, en particulier de l'article 2 de la Charte des Nations Unies.

« Les récents efforts des États-Unis pour accuser les autres pays dans la région sont vouées à l'échec. Par ces accusations, les Américains envisagent de détourner l'attention de l’opinion publique de leurs actions militaires illégales et aventureuses dans la région. », a conclu l’ambassadeur d’Iran auprès de l’ONU.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha