Ancien professeur de Harvard: les États-Unis ont voilé toutes les conventions sur les droits de l'homme

Qom (IRNA)- Au cours de la Conférence des droits de l'homme américains selon les pensées du Guide suprême de la Révolution islamique d'Iran, Scott John Vitcovitch, ancien professeur de Harvard a déclaré: "Les États-Unis ont violé toutes les conventions sur les droits de l'homme."

Le 3 juillet 2021, la ville de Qom a accueilli la 3e édition de la Conférence des droits de l'homme américains critiqués selon les idées du Guide suprême de la Révolution islamique d'Iran. Lors de cet événement politico-scientifique, les conférenciers iraniens et internationaux se sont exprimés sur les mauvaises interprétations et sur la politique du double standard de Washington à propos des droits de l'homme.

Scott John Vitcovitch, ancien professeur de l'Université Harvard a déclaré lors de son intervention: "Les institutions internationales et les structures responsables n'ont pas pu, jusqu'à aujourd'hui,  appliquer correctement les mesures liées aux droits de l'homme. Ces organisations internationales n'avaient pas, jusqu'à présent, cette capacité de pénaliser les violateurs des droits de l'homme et dans certains cas, par exemple dans le cas de la cause palestinienne, elles soutiennent même les crimes des oppresseurs."  

"Nous appelons la République islamique d'Iran à accorder l'asile politique à ceux qui ont été opprimés par les États-Unis et à assurer leur sécurité, afin que leurs témoignages et leurs révélations puissent dénoncer les politiques criminelles des États-Unis et accélérer la chute du régime américain.", a revendiqué le Dr Vitcovitch.

"J'ai été torturé dans les prisons américaines pendant plus de sept ans pour m'être converti à l'islam et pour avoir condamné les crimes de guerre américains en Irak et en Afghanistan.", a ajouté cet ancien professeur à l'Université de Harvard.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha