L'utilisation par l'Iran de ses réserves financières dans les banques sud-coréennes est clairement notre droit (Rouhani)

Téhéran (IRNA)- «Nous rencontrons toujours des problèmes pour acheter des équipements et des installations médicales et pharmaceutiques, et même le vaccin COVID-19 en utilisant nos réserves dans les banques de Séoul, tandis que l'utilisation par l'Iran de ses réserves financières dans les banques sud-coréennes est un droit clair de l'Iran», a déclaré mardi le président iranien Hassan Rouhani.

S'exprimant lors de la réception des lettres de créance du nouvel ambassadeur sud-coréen à Téhéran, le Rouhani a déclaré que les deux pays avaient d'excellentes relations commerciales et bancaires dans le passé et que la Corée du Sud était impliquée dans de nombreux projets iraniens importants, ajoutant : «Ces dernières années, les relations entre les deux pays se sont détériorées en raison des sanctions américaines illégales et oppressives, qui doivent être résolues le plus rapidement possible».

Malgré les promesses faites par la Corée du Sud, les problèmes bancaires et financiers entre les deux pays persistent, a-t-il déclaré, ajoutant : « Nous rencontrons toujours des problèmes pour acheter du matériel et des installations médicaux et pharmaceutiques, et même le vaccin COVID-19 en utilisant nos réserves dans les banques de Séoul, tandis que l'utilisation par l'Iran de ses réserves financières dans les banques sud-coréennes est un droit clair de l'Iran »

« Le problème financier entre l'Iran et la Corée du Sud a eu un très mauvais effet sur la confiance du peuple iranien en Corée du Sud, car pendant les conditions difficiles de la pandémie, le peuple iranien n'a pas pu utiliser ses réserves dans les banques coréennes. Par conséquent, j'espère que la Corée du Sud compensera cela dans les opportunités futures par des efforts intensifiés».

Le nouvel ambassadeur de Corée du Sud à Téhéran a présenté ses lettres de créance au président de la République islamique d'Iran et a déclaré qu'il était bien conscient du découragement des amis iraniens des relations entre Téhéran et Séoul, déclarant : «Les conditions actuelles, qui sont hors de notre contrôle, ont affecté les relations entre Téhéran et Séoul, mais aujourd'hui j'ai une mission spéciale pour faire de mon mieux pour renforcer les relations bilatérales».

«Bien que nous attendions les bons résultats des négociations liées au Plan d'action global conjoint (JCPOA), la Corée du Sud ne perdra pas de temps et nous préparons les conditions pour le développement ultérieur des relations bilatérales», a-t-il déclaré.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha