L’anniversaire du bombardement atomique d'Hiroshima et de Nagasaki, un rappel du grand crime américain contre l'humanité (Téhéran)

Téhéran (IRNA) - Saeid Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a qualifié le 76e anniversaire du bombardement atomique d'Hiroshima et de Nagasaki de rappel du grand crime américain contre l'humanité et a déclaré : « Cet événement tragique a montré que les Etats-Unis ne renoncent à aucun moyen inhumain en vue d’atteindre leurs objectifs illégitimes et irrationnels. »

À l’occasion de l’anniversaire du bombardement atomique d'Hiroshima et de Nagasaki par les Américains en 1945, Saeid Khatibzadeh a ajouté : « Le mémorial des victimes de cette tragédie rappelle au monde la nécessité de poursuivre et de réaliser sérieusement le noble idéal d'un monde exempt d'armes nucléaires dont l’ombre néfaste met toujours en danger la paix et la sécurité internationales. »

 « Les pays ayant des armes nucléaires, tels que les États-Unis, ont déclaré leur engagement explicite en faveur d'un désarmement nucléaire permanent dans le cadre d'accords internationaux, en particulier le Traité de non-prolifération (TNP). Cependant, non seulement aucune mesure pratique et sérieuse n'a été prise jusqu'à présent par ces pays, et surtout les États-Unis qui disposent l’arsenal le plus considérable d’ogives atomiques dans le monde, modernisent de plus en plus leurs armes et transforment leurs armes nucléaires en une doctrine de sécurité militaire. », a ajouté le porte-parole de la diplomatie iranienne.

« La République islamique d'Iran, résolument et dans le cadre de sa politique de principe de désarmement international, tout en insistant sur l'utilisation égale et pacifique de l'énergie pacifique nucléaire, a toujours déclaré sa ferme détermination à faire avancer et à réaliser l'idéal d'un monde exempt d'armes nucléaires et est toujours prête à coopérer de manière constructive avec la communauté internationale dans ce domaine. », a souligné le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« En conséquence, il est nécessaire de prendre des mesures pratiques et juridiques par tous les pays pour désarmer complètement les armes nucléaires selon l'article 6 du TNP, loin des approches biaisées et politisées de certains pays dotés d'armes nucléaires. », a conclu le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Les bombardements de Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août 1945, firent 214 000 morts.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha