Le président Raïssi a exigé la libération des fonds iraniens gelés par le Japon

Téhéran (IRNA)- Lors d'une réunion avec le ministre japonais des Affaires étrangères, le président a souligné la nécessité de libérer les fonds iraniens bloqués au Japon, déclarant : « Les retards dans la libération des avoirs iraniens gelés par les banques japonaises ne sont pas justifiés. »

Selon IRNA, lors d'une audience accordée au ministre japonais des Affaires étrangères, l'ayatollah Ibrahim Raïssi a exprimé son appréciation pour l'aide humanitaire apportée par le Japon dans la lutte contre Coronavirus et a exprimé l'espoir que la poursuite de la coopération entre les deux pays dans ce domaine permettrait d'éradiquer la maladie du Covid-19 dans les deux pays et dans le monde entier.


Au cours de cette rencontré, le président iranien a souligné la nécessité de libérer les fonds iraniens bloqués au Japon, notant que le retard dans la libération des avoirs iraniens dans les banques japonaises n'est pas justifié. 


 

L'Iran n'a aucun problème avec le principe de négociation
 

Le président Raïssi en réponse aux remarques du ministre japonais des Affaires étrangères sur la nécessité et l'importance de mettre en œuvre le JCPOA en tant qu'accord international, a déclaré : « L'Iran a respecté toutes ses engagements dans le cadre du JCPOA et ce sont les Américains qui n'ont pas rempli leurs obligations et se sont retirés unilatéralement de cet accord international et ont étendu les sanctions anti-iraniennes.»

Le chef du gouvernement iranien a souligné que les Européens, après le retrait des États-Unis du JCPOA, ont refusé de remplir leurs obligations envers l’accord nucléaire. Selon le Dr Raïssi, la Maison Blanche doit être réprimandée, et les Américains doivent répondre à l'opinion publique mondiale pour dire la raison pour laquelle ils n'ont pas rempli leurs obligations en vertu du JCPOA et se sont retirés de cet accord international.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha