Conversation téléphonique Borrell-Amir Abdollahian : l'UE « prête » à étendre sa coopération avec l'Iran

Téhéran (IRNA)- le Chef de la diplomatie de l’Union européenne, Joseph Borrell, s’exprimant à l’occasion d’une conversation téléphonique avec le nouveau ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, a dit « prête » l'Union européenne à étendre la coopération avec Téhéran. « La présence d’un haut représentant de l'UE pour l'investiture du Président de la République islamique d'Iran montre la détermination du bloc à cet effet », a insisté M.Borrell.

Evoquant le rôle de l'Union européenne en tant que coordinateur de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 (Plan global d’action conjoint sur le nucléaire) et des pourparlers de Vienne, le très haut diplomate européen a souhaité une bonne mise en place pour le nouveau gouvernement et l'annonce le plus tôt possible d’une date par Téhéran pour la prochaine réunion de Vienne.

M.Borrell a également qualifié les récentes évolutions afghanes de « nouveau défi » pour la région et le monde, avant de souligner la nécessité d'une coopération sérieuse sur les réfugiés afghans.

Toujours lors de cette conversation téléphonique, le nouveau Chef de la diplomatie iranienne, Amir Abdollahian, a souligné l'engagement de Téhéran pour le dialogue et l'interaction constructive dans le cadre d'une diplomatie équilibrée, et a mentionné les négociations comme un outil de diplomatie.

« Pour l'Iran, des négociations qui ont des résultats tangibles et pratiques et qui assurent les droits et les intérêts du peuple, est acceptable. »

S’agissant de la crise en Afghanistan, Amir Abdollahian a appelé à la formation d’un gouvernement inclusif qui reflète la composition ethnique et démographique du pays, avant d’ajouter : « Il appartient au peuple afghan de décider lui-même de son sort et de son avenir. »

« La République islamique d'Iran accueille plus de trois millions et demi de citoyens afghans, mais la nouvelle vague de réfugiés afghans est un problème grave qui oblige d'autres pays et organisations internationales à fournir les assistance à cet égard », a encore souligné le ministre iranien des Affaires étrangères.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

     

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha