La confiance mutuelle des États régionaux ouvrant la voie à la paix (Nouveau ministre iranien des A.E)

Téhéran (IRNA)- Le nouveau ministre iranien des Affaires étrangères a réaffirmé la nécessité d'une sécurité régionale durable avec la participation des pays de la région, soulignant qu'il n'y aura pas de sécurité tant que des pays étrangers interviendront au Moyen-Orient.

« Ce dont nous avons plus que jamais besoin aujourd'hui, c'est d'une « sécurité régionale durable » avec la participation des pays de la région », qui peut se matérialiser en utilisant des ressources économiques pour promouvoir la paix et le développement, a déclaré samedi Hossein Amir-Abdollahian.

Il a fait ces remarques en s'adressant à la Conférence internationale de Bagdad sur le «Sommet sur le soutien régional à l'Irak» visant à apaiser les tensions dans la région.

« La République islamique d'Iran a toujours souligné la nécessité de parvenir à la paix par le dialogue et la négociation régionaux, et espère que les pays de la région parviendront à la compréhension commune que la sécurité ne sera assurée que par la confiance mutuelle, la confiance dans les capacités nationales, le renforcement des relations et du bon voisinage ainsi que la non-ingérence des pays étrangers », a-t-il ajouté.

Amir-Abdollahian a salué les efforts de l'Irak pour contribuer à la coopération régionale, notamment en accueillant le sommet de Bagdad, et a promis le soutien de l'Iran à son voisin à cet objectif.

La République islamique d'Iran, tout en soutenant la stabilité, la sécurité, l'indépendance, l'intégrité territoriale, la dignité, l'autorité et la promotion de la position régionale et internationale de l'Irak, exprime sa volonté de développer la coopération bilatérale et régionale Téhéran-Bagdad, a-t-il déclaré.

Tout en louant la résistance du peuple irakien, du gouvernement et des chefs religieux dans la lutte contre les groupes terroristes, dont Daech, le ministre iranien des Affaires étrangères a dénoncé les États-Unis pour avoir fomenté l'insécurité dans la région et assassiné deux hauts commandants antiterroristes, à savoir le général iranien Qassem Soleimani et l'irakien Abu Mahdi al-Muhandis l'année dernière. Il a également exprimé le soutien de l'Iran au gouvernement et au peuple irakiens et à la décision du pays arabe de retirer les troupes étrangères et d'organiser des élections anticipées.

Soulignant le rôle important des pays de la région, Amir-Abdollahian a conclu ses remarques en réaffirmant la volonté de la République islamique d'Iran de faire avancer l'objectif de promouvoir le dialogue et la coopération régionaux.

L'Irak a ouvert la conférence de Bagdad visant à apaiser les tensions dans la région, avec la participation des chefs et des responsables des pays de la région, dont l'Iran et des représentants d'autres pays. Amir-Abdollahian est arrivé samedi à Bagdad à la tête d'une délégation pour assister à la réunion de haut niveau.

Il s'agit de la première visite d'Amir-Abdollahian en Irak en tant que ministre iranien des Affaires étrangères depuis qu'il a été approuvé pour le poste dans l'administration du nouveau président iranien Ebrahim Raïssi. Avant de partir pour Bagdad, Amir-Abdollahian a déclaré : « Nous nous félicitons de toute initiative régionale des autorités de la République d'Irak qui impliquerait la participation des peuples de la région.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha