Une « coopération internationale » est essentielle pour neutraliser les sanctions

Téhéran (IRNA) – Le Président de la République islamique, Seyyed Ebrahim Raïssi, a reçu mardi un appel téléphonique de son homologue nicaraguayen, Daniel Ortega. Lors de la conversation il a souligné qu’une coopération au sein des instances internationales est nécessaire pour neutraliser les sanctions et rendre coûteuses les actions (unilatérales) du régime américain.

Selon un rapport de l'IRNA depuis le Centre d'information présidentiel, mardi soir 31 août, Seyyed Ebrahim Raissi a déclaré lors d'un appel téléphonique avec son homologue nicaraguayen, Daniel Ortega, que la coïncidence de la révolution islamique en Iran avec la révolution nicaraguayenne ouvre la voie au renforcement des liens entre les deux nations.

« L'approche de politique étrangère du gouvernement de la République islamique d'Iran consiste à améliorer le niveau des relations avec les pays d'Amérique latine et des Caraïbes, y compris le Nicaragua », a-t-il précisé.

Le Président Raïssi a ajouté : « La position commune des deux nations iranienne et nicaraguayenne face à l'agression américaine est un atout précieux pour l'interaction et la convergence sur la scène internationale afin de défendre la souveraineté nationale des pays et des nations qui aspirent à l’independence. »

Le Président a indiqué à cette occasion qu'une coopération étroite entre les deux pays au sein des instances internationales est nécessaire pour neutraliser les sanctions américaines et rendre coûteuses les actions du régime américain contre les pays et les nations indépendants, en particulier l'Iran et le Nicaragua.

Pour sa part le Président nicaraguayen a déclaré que son pays continuerait, toujours fermement, à renforcer et à développer ses relations avec la République islamique d'Iran, avant d’ajouter : « Aujourd'hui, les États-Unis ont ouvertement ciblé les pays d'Amérique latine avec diverses attaques, Notre alliance avec la RII est ciblée. Dans de telles circonstances le maintien de l'unité et le renforcement de la solidarité des deux nations sont très importants. »

 « Étant donné qu'aujourd'hui la prise de conscience parmi les nations du monde s'est accrue, nous devons renforcer la voie de la lutte pour l'établissement de la paix et de la justice dans l'arène mondiale et cela en renforçant nos relations », a conclu monsieur Ortega.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha