« Négocier pour négocier » n'est pas la politique de l'Iran (Amir Abdollahian)

Téhéran (IRNA) - Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, s’exprimant à l’occasion d’une conversation téléphonique avec son homologue croate, Gordan Grlic Radman, ce mardi 31 août, a déclaré : « Négocier pour négocier n'est pas la politique de l'Iran et les pourparlers doivent viser à protéger les intérêts du peuple iranien. » « De plus, les États-Unis doivent savoir qu'ils ne peuvent parler au peuple iranien qu'avec respect », a insisté le très haut diplomate.

Selon un rapport de l’IRNA depuis le service de la presse du ministère iranien des A.E., publié mardi 31 août, Hossein Amir Abdollahian a reçu aujourd’hui un appel téléphonique de son homologue croate, Gorden Grlic Radman. Les deux hommes ont passé en revue les grands sujets d'intérêt commun pour leurs pays et les relations irano-européenne, indique la source.

Toujours lors de cette conversation téléphonique, Amir Abdollahian s’attardent sur les négociations à Vienne sur la relance de l’accord nucléaire de 2015 signé entre l’Iran et les grandes puissances, pour réitérer sur la position de Téhéran : « Négocier pour négocier n'est pas pour la politique de l’Iran et les pourparlers doivent viser à protéger les intérêts du peuple iranien. »

« Les États-Unis doivent également savoir qu'ils ne peuvent parler au peuple iranien qu'avec le langage du respect », a-t-il conclu.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha