Les États-Unis sont « déconnectés » des réalités de la région et de son peuple (Amir Abdollahian)

Téhéran (IRNA)- Le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran (RII), déclarant ce jeudi que les États-Unis n'ont pas une bonne compréhension de la région et de son peuple, en particulier l'Iran, a réitéré : « Les Américains doivent savoir qu'ils ne peuvent parler avec nous qu'avec le langage de respect, la politesse et la logique. »

Le très haut diplomate iranien a tenu ces déclarations à l’occasion d’un appel téléphonique de son homologue allemand, Heiko Maas, ce jeudi 2 septembre.

Selon l’IRNA citant le service de la presse des Affaires étrangères de l’Iran, le Chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a dit lors d’une conversation téléphonique avec Hossein Amir-Abdollahian, prêt son pays à prendre toutes les mesures pour envoyer le vaccin BioNTech à destination de l’Iran.

Heiko Maas a également remercié Téhéran pour avoir facilité le transfert de ressortissants allemands d'Afghanistan pendant les récentes évolutions dans le pays.

Le ministre allemand des Affaires étrangères a appelé à cette occasion à la reprise des pourparlers de Vienne (sur la relance de l’accord multilatéral nucléaire de 2015) « dès que possible » et a souligné la volonté de son pays de promouvoir pleinement les relations bilatérales.

Pour sa part Amir Abdollahian a salué la promotion de la coopération Téhéran-Berlin, dans tous les domaines et a appelé l'Allemagne à finaliser les négociations sur l'envoi du vaccin BioNTech.

Le ministre iranien des Affaires étrangères n’a pas manqué de critiquer « l'hypocrisie » des Américains, qui ont même imposé des sanctions sur la livraison de produits pharmaceutiques et vitaux tels que les vaccins produits en Allemagne.

S’attardant sur les déconnexions des Etats-Unis des réalités de la région, le très haut diplomate iranien a insisté sur le fait que les Américains n'avaient pas une compréhension claire de la région et de ses habitants, en particulier de l'Iran.

« Les Américains devraient savoir qu'ils ne peuvent parler qu'avec le langage du respect et de la logique avec nous. Cette rhétorique qu’ils utilisent, de temps en temps, contre nous, non seulement n'aidera pas à résoudre les problèmes, mais encore elle est elle-même source de tension », a-t-il prévenu.   

Annonçant que des pourparlers de Vienne est dans son principe acceptable pour l’Iran et aura lieu, le ministre iranien des Affaires étrangères a précisé : « Nous sommes pour des négociations qui conduisent à la levée effective des sanctions et à assurer les droits frauduleux de l'Iran ».

Il a conseillé à la troïka européenne (France, Royaume-Unis, Allemagne) de changer son comportement et de mettre fin à son inaction dans l'accomplissement de ses obligations liées au PGAC (Accord multilatéral sur le nucléaire de 2015).

Lire aussi: La République islamique d'Iran est pour le dialogue (Amir Abdollahian)

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha