Les chercheurs iraniens ont développé un appareil d'évaluation du sens olfactif basé sur des signaux cérébraux

Téhéran (IRNA) - Les chercheurs iraniens ont développé un appareil d'évaluation du sens olfactif basé sur des signaux cérébraux et des capteurs respiratoires pour évaluer ce sens.

Le trouble dans la reconnaissance des odeurs est connu comme un symptôme de certaines maladies neurologiques. Maintenant les chercheurs iraniens ont construit un appareil pour évaluer ce sens, basé sur le traitement de signaux numériques, d'intelligence artificielle et de données cérébrales dues à la stimulation olfactive chez les individus.

En réalisant ce dispositif, on assiste à une coopération entre des experts du domaine des technologies informatiques et des sciences cognitives.

Cet appareil est fabriqué grâce aux efforts des chercheurs de la faculté de génie électrique de l’Université de technologie de Sharif. Ce projet était soutenu par la vice-présidence iranienne pour la science et la technologie.

Cet appareil peut aider les médecins à diagnostiquer des maladies telles que la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson, qui peuvent diagnostiquer à un stade précoce. Ce dispositif est également efficace dans les domaines juridiques et dans la neuroscience.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha