Khatibzadeh : l'accès de l’AIEA aux caméras de surveillance sera possible après qu’un accord soit conclu à Vienne

Téhéran (IRNA) – « L'accès de l'Agence internationale de l'énergie atomique aux cartes de mémoire des caméras de surveillance sera possible après qu’un accord soit conclu. Mais actuellement l’AIEA exécutera ses mesures d’inspection sans avoir accès aux vidéos. », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Saeid Khatibzadeh a ajouté : « Les relations Iran-AIEA sont normales et techniques, et tant que les conduites non politiques et non discriminatoires de l'AIEA avec l'Iran sont maintenus, l'Iran aussi poursuivra sérieusement ses relations avec cette institution onusienne. »

« La déclaration conjointe entre l'Iran et l'AIEA était suffisamment claire pour que l'AIEA prenne des mesures sans accès au protocole additionnel et sans accès aux vidéos ni aux cartes mémoire. Les cartes mémoire devront être remplacées en raison d'une surcharge de mémoire. Un certain nombre de réparations de caméras doivent être effectuées dans les délais. », a indiqué le directeur du Centre pour la diplomatie publique et les médias du ministère des Affaires étrangères.

« La visite de M. Grossi à Téhéran avant la réunion du Conseil des gouverneurs s'inscrivait dans le cadre des relations Iran-AIEA dominées par la supériorité de l'approche technique de l'Agence. De bonnes consultations ont eu lieu lors de ce déplacement. Ces types de visites ne sont pas nouveaux et s'inscrivaient dans le cadre de la coopération entre l’Iran et l’AIEA, et ces entretiens ont eu lieu en raison de la réunion du Conseil des gouverneurs. », a souligné le porte-parole de la diplomatie iranienne.

Ce haut diplomate iranien a évalué la visite de Grossi à Téhéran comme un succès et a déclaré: « La coopération Iran-AIEA devait se poursuivre dans le cadre de la coopération technique sans l'intervention d'autrui. »

Khatibzadeh a annoncé que Mohammad Eslami se rendra à Vienne à la tête d'une délégation pour assister à l'Assemblée générale de l'AIEA, ajoutant qu'il avait également été convenu que désormais Rafael Grossi rendrait ses visites à Téhéran plus régulières.

«  Grossi devait se rendre à Téhéran après la réunion du Conseil des gouverneurs pour discuter d'autres questions à l'ordre du jour. », a précisé le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Tags

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha