17 sept. 2021, 19:55
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84474184
0 Persons
L'Iran rejette la déclaration du CCG sur trois îles iraniennes

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a réagi à la déclaration finale de la dernière réunion du Conseil de coopération du golfe Persique (CCG), soulignant que les îles de la Grande Tub, de la Petite Tub et d'Abou Moussa appartiennent définitivement à l'Iran.

Saeed Khatibzadeh a fait cette remarque en réponse à la dernière déclaration du CCG vendredi, ajoutant que les allégations « sans fondement et répétitives » à cet égard ne changeront pas le fait que les îles resteront pour toujours le territoire iranien de souveraineté.

Jeudi soir, le CCG a publié sa déclaration finale à l'issue de sa 149e réunion au niveau des ministres des Affaires étrangères, dans laquelle il a lancé des accusations familières contre la République islamique. La déclaration a réitéré la soi-disant souveraineté des Émirats arabes unis sur les îles iraniennes, les membres du conseil affirmant que « toute action que l'Iran prend sur ces trois îles est invalide et n'a aucun effet sur la souveraineté des Émirats arabes unis sur elles.»

Il a en outre appelé l'Iran à répondre aux efforts des Émirats arabes unis pour résoudre le problème par des négociations directes ou à renvoyer l'affaire devant la Cour pénale internationale (CPI).

Dans ses remarques, Khatibzadeh a également déclaré que la République islamique d'Iran n'autoriserait aucune ingérence dans ses programmes nucléaires et de missiles pacifiques, ainsi que dans les questions liées à ses politiques de dissuasion et de défense.

Le porte-parole iranien a également réitéré que la priorité de la République islamique d'Iran, en particulier celle du nouveau gouvernement, est de renforcer la coopération et de développer les relations avec tous ses voisins sans ingérence étrangère.

Il a également exprimé l'espoir que les membres du conseil prêteraient attention aux négociations régionales et prendraient des mesures de confiance pour renforcer la diplomatie, au lieu de formuler des demandes irréalistes de la part des pays étrangers.

Khatibzadeh a déclaré que le conseil devrait savoir que les demandes inacceptables, ainsi que les fausses accusations contre la République islamique d'Iran et les allégations répétées ne sont pas la solution aux problèmes de la région, soulignant qu'il doit y avoir une interaction constructive entre les pays de la région.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha