L’adhésion de l’Iran dans l’OCS montre que l’ère de l’unilatéralisme américain est terminée

Téhéran (IRNA) - Le vice-président parlementaire Mohammad Hosseini a souligné que l'acceptation de l'Iran en tant que membre permanent de l'Organisation de coopération de Shanghai montre que les menaces américaines ne sont plus efficaces et nous pouvons dire que l'ère de l'unilatéralisme est terminée.

Hosseini est apparu samedi soir dans une émission télévisée en direct pour décrire les relations bilatérales de l'Iran avec les pays voisins en insistant sur les résultats du sommet de l’OCS tenu à Douchanbé.

À propos de l'importance de l'Organisation de Coopération de Shanghai dans les équations mondiales d'aujourd'hui, ce membre du gouvernement iranien a ajouté : « La première visite d’État à l’étranger du président Ebrahim Raïssi s’est faite au Tadjikistan et l'on peut dire que ce fut un tournant  majeur dans nos activités diplomatiques et que de bonnes évolutions se sont passées lors de cette visite.»

« Le sommet de l’OCS au Tadjikistan était d’une grande importance surtout compte tenu de la présence de pays influents, comme la Chine, qui a la deuxième économie du monde et aura la première économie à l'avenir, et a interagi positivement avec nous au cours de cette période, en particulier récemment dans le cadre du plan stratégique, à long terme de 25 ans.», a annoncé Hosseini.

« Les Chinois savent certainement qu'ils peuvent mieux travailler avec le gouvernement actuel en Iran. Il y a quelques années, le guide suprême de la révolution a insisté pour que nous nous focalisons vers l’Orient, et la Chine peut être un bon allié pour nous dans cette organisation.», a rappelé le vice-président iranien.

« Aussi, la Russie, avec laquelle nous coopérons depuis longtemps, et surtout en Syrie où noua avons eu une coopération très importante. La Russie, comme nous, a été sanctionnée par les Occidentaux, et ce pays est bien sûr un pouvoir indéniable.», a souligné Hosseini.

«L'Inde, un autre membre de l’OCS est une économie en croissance, tout comme les pays voisins comme le Pakistan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan, le Kirghizistan et le Kazakhstan, qui sont tous des membres puissants. Bien qu'ils disent que nous ne sommes pas militaires mais en effet l’OCS est un rival de l'OTAN et mettre fin à l'unilatéralisme américain.», a conclu le vice-président aux affaires parlementaires du gouvernement iranien.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha