Les ministres iraniens et kirghizes des A.E explorent les moyens de développer leurs relations commerciales

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amirabdollahian et son homologue kirghize Ruslan Kazakbayev ont discuté des relations bilatérales, en particulier de la coopération commerciale et économique, lors d'une réunion en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York jeudi.

Au cours de la réunion, le ministre kirghize des Affaires étrangères a félicité Amirabdollahian pour sa nomination en tant que plus haut diplomate iranien et a proposé un vol direct entre Bichkek et Téhéran.

Kazakbaev a également exprimé sa volonté d'utiliser la capacité de la ville portuaire iranienne de Bandar Abbas pour la coopération en matière de transit.

Kazakbaev a décrit les relations commerciales et la présence du secteur privé comme une base permanente pour la coopération économique bilatérale.

Il a regretté une baisse des liens économiques avec Téhéran, appelant à une augmentation de ces relations et annonçant qu'il était prêt à faciliter la présence du secteur privé iranien au Kirghizistan.

Le ministre kirghize des Affaires étrangères a déclaré que les conditions internes de son pays sont meilleures que jamais pour la présence d'activistes économiques iraniens, appelant les deux pays à travailler ensemble sur la coopération dans le cadre de l'Union économique eurasienne. Il a également déclaré que le Kirghizistan est prêt à coopérer dans la construction d'un couloir ferroviaire entre les deux pays.

Amirabdollahian a noté que la politique étrangère du nouveau gouvernement iranien donne la priorité aux voisins de l'Iran et aux régions voisines.

Il a remercié le Kirghizistan d'avoir soutenu l'adhésion de l'Iran à l'Organisation de coopération de Shanghai et a exprimé l'espoir que cette adhésion augmenterait les échanges commerciaux entre les deux pays.

Tout en annonçant sa volonté d'utiliser de nouveaux mécanismes pour le développement des relations commerciales avec le Kirghizistan, le ministre iranien des Affaires étrangères a souligné qu'il y avait eu des pourparlers sur la coopération ferroviaire entre les deux pays et qu'ils avaient conduit à un protocole d'accord, qui est maintenant avec les responsables kirghizes et l'Iran est prêt à signer le protocole d'accord.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha