Les sanctions ne peuvent pas entraver le développement des relations de l'Iran avec d'autres pays (Raïssi)

Téhéran (IRNA)- Recevant ce dimanche le nouvel ambassadeur d’Autriche à Téhéran, le Président de la RII, Seyyed Ebrahim Raïssi, a déclaré que les sanctions ne peuvent pas entraver le développement des relations et de la coopération de l'Iran avec d'autres pays avant d’ajouter : « L'Iran et l'Autriche doivent prendre des mesures pour renforcer et approfondir le niveau des relations et de la coopération à l’échelle bilatérale et internationale, en dehors de la volonté et de l'influence d'autrui et en se focalisant uniquement sur les intérêts des deux nations. »

Selon l’IRNA dimanche 26 septembre, l'ayatollah Seyyed Ebrahim Raïssi, après avoir reçu les lettres de créance du nouvel ambassadeur d'Autriche à Téhéran, Wolf Dietrich HEIM, a évoqué les bonnes relations entre les deux pays pour dire : « L'Iran va développer sa coopération commerciale et économique avec l'Autriche et d'autres les pays et il est entièrement préparé à cet effet et les obstacles ne nous arrêteront jamais. »

S’attardant sur les sanctions « illégales et cruelles » imposées au peuple iranien, le Président a déclaré : « Bien que les sanctions provoquent des obstacles mais elles ne peuvent jamais empêcher le développement des relations commerciales et économiques de l'Iran ainsi que sa coopération avec d'autres pays. »

Il a ajouté : « Au nom de nombreux rapports de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui ont reconnu le caractère pacifique des activités de l'Iran, l'imposition de sanctions est complètement injuste et sans preuve. Téhéran a su remplir toutes ses obligations, et c’étaient les Américains qui ont abandonné le JCPOA et les Européens qui n'ont pas tenu leurs engagements liés à l’accord nucléaire vis-à-vis de l’Iran. »

S’attardant sur la situation en Afghanistan, le Président a déclaré que le déplacement actuel du peuple afghan et le défi du réfugié est le fruit amer de deux décennies de politique erronée états-unienne dans ce pays.

Pour sa part le nouvel ambassadeur d’Autriche à Téhéran a déclaré : « Nous sommes très désireux d'élargir le niveau des relations et des échanges entre les deux pays sur la base des cadres approuvés ».

Le diplomate a apprécié l'action de la République islamique d'Iran dans l'accueil réservé aux réfugiés afghans et a déclaré : « Le gouvernement autrichien est pleinement conscient des faits et apprécie le comportement humanitaire de l'Iran et ses services vis-à-vis des demandeurs d'asile, en particulier dans la conjointure sensible actuelle. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha