L'Iran ne tolère pas la présence et les activités du régime sioniste qui représentent "une menace pour sa sécurité nationale" (Amir Abdollahian)

Téhéran - IRNA - Se référant aux agissements du régime sioniste le long des frontières iraniennes, le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, a déclaré : « La République islamique d'Iran (RII) ne tolère pas la présence du régime sioniste près de ses frontières qui représente une menace pour sa sécurité nationale et elle prendra toutes les mesures nécessaires à cet égard. »

En recevant une copie des lettres de créance du nouvel ambassadeur de la République d'Azerbaïdjan en Iran, Hossein Amir-Abdollahian lui a souhaité plein succès dans l’accomplissement de sa mission diplomatique à Téhéran.

Le très haut diplomate iranien a, à cette occasion, souligné l'importance des relations mutuelles dans le cadre du principe de bon voisinage avec la République d'Azerbaïdjan avant d’afficher son mécontentement du comportement irrespectueux et inapproprié des gardes-frontières azerbaïdjanais, à l’égard des chauffeurs de camions iraniens et de l'arrestation de deux d'entre eux, qualifiant les récentes déclarations « contreproductives » depuis Bakou, de « surprenantes et de déplorables ».

Amir Abdollahian s’attardant sur le fait que les exercices militaires menés par tout un pays à l'intérieur de son propre territoire va dans le cadre son droit souverain, se penche sur les récents agissements du régime sioniste le long des frontières communes de notre pays avec l’Azerbaïdjan pour dire : « La République islamique d'Iran ne tolère pas la présence et les activités du régime sioniste qui représentent une menace pour sa sécurité nationale. Elle prendra toutes les mesures nécessaires à cet égard. »

Lire aussi: Exercices militaires sur la frontière nord-ouest : un « enjeu de souveraineté » pour l’Iran

Pour sa part Ali Alizadeh, le nouvel ambassadeur de la République d'Azerbaïdjan, a souligné l'importance d'avoir de bonnes et profondes relations entre son pays et la République islamique d'Iran en tant qu'un cher pays voisin avant d’exprimer l'espoir de voir les récents incidents d’être résolus par les consultations entre les deux parties.

Lire aussi: De nouveaux ambassadeurs présentent à Amir Abdollahian les copies figurées de leurs lettres de créance

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha