Les sanctions violent les principes inaliénables des droits humains et du développement (Takht Ravanchi)

New York - IRNA – « Les sanctions violent les principes inaliénables des droits de l'homme, y compris le droit au développement », a déclaré vendredi l’ambassadeur d'Iran et son représentant permanent auprès des Nations Unies, Majid Takht Ravanchi.

Selon l’IRNA, le diplomate de haut rang iranien auprès des Nations Unies s’exprimant le vendredi 8 octobre, heure locale, dans un discours prononcé devant la session plénière de la deuxième commission de l'Assemblée générale de l’ONU, a brossé un tableau détaillé sur les positions de l'Iran au sein de la commission.

Insistant sur le fait que l'épidémie de Covid19 menace la vie et le bien-être humains dans le monde, et exacerbe la pauvreté, la faim et les inégalités entre les nations, le diplomate a qualifié la crise sanitaire provoqué par le Coronavirus de « cri d’alarme » à l’adresse du monde pour rappeler à chacun que le progrès, la prospérité et le bien-être des êtres humains sont « interdépendants ».

Takht Ravanchi a souligné que les approches injustes, illégitimes et illégales d'un petit nombre de pays menacent et sapent le multilatéralisme et ce, au moment où le monde en a plus que jamais besoin.

« On peut dire que le défi le plus important auquel l'humanité est actuellement confrontée sont deux virus mortels qui sont massivement destructifs, anti-croissance et anti-développement à savoir : Le Covid19 et les actions unilatérales coercitives », a-t-il prévenu.

L'ambassadeur et le représentant permanent d’Iran auprès des Nations Unies évoquant les actions illégales, coercitives et unilatérales des États-Unis, y compris l'imposition de sanctions  aux pays en développement a déclaré : « Le mutisme observé par la communauté internationale face à ces actions, qui violent les principes inaliénables du droit international, a fait du slogan central du développement durable selon lequel « personne ne devrait être à la traîne du développement » un slogan luxueux, creux et dénué de sens. 

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

             

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha