L'Iran et la Jordanie expriment leur soutien aux droits de la nation palestinienne

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian a eu un entretien téléphonique avec son homologue jordanien Ayman Safadi. Les deux hauts diplomates ont échangé leurs points de vue sur des questions d'intérêt mutuel et sur la cause palestinienne.

Lors de cette conversation téléphonique, Amir Abdollahian a expliqué que la République islamique d'Iran est favorable à des relations amicales et fraternelles basées sur le respect mutuel avec les pays de la région, et a noté que l'Iran et la Jordanie devraient bénéficier des opportunités économiques et commerciales de la région afin d'améliorer les relations bilatérales.

Le chef de la diplomatie iranienne a exprimé le soutien de l'Iran au dialogue et à la coopération régionaux loin des ingérences étrangères, et a souligné l'expansion de la coopération entre les pays de la région, en particulier l'Iran, l'Irak, la Syrie et la Jordanie, en tant que base et force motrice pour davantage de prospérité économique et de stabilité dans la région.

Le haut diplomate iranien a exprimé son soutien au rôle historique de la Jordanie en tant que gardien de la ville sainte d'al-Quds et d'autres sites islamiques et chrétiens de cette ville sainte contre les efforts du régime sioniste pour exercer sa souveraineté illégale sur ces lieux saints.

Amir Abdollahian a souligné la nécessité pour tous les pays islamiques de prendre leurs responsabilités concernant la question de la Palestine et de la ville sainte d'Al-Qods. Il a souligné la nécessité d'une synergie entre eux en ce qui concerne l'action conjointe dans les organisations internationales pour aider la Palestine.

Amir Abdollahian a également réitéré la position de la République islamique d'Iran concernant un référendum pour déterminer le sort de la Palestine, avec la participation de ses habitants d'origine, y compris les musulmans, les chrétiens et les juifs, comme la seule solution à la question palestinienne. Il a qualifié les plans imposés inacceptables qui ignorent les droits du peuple palestinien et prolongent l'occupation.

Dans cette conversation téléphonique, le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi a également déclaré qu'Amman considère les relations avec la République islamique d'Iran comme importantes et respectables. Il a souligné la nécessité de développer une entente fondée sur les intérêts collectifs à la lumière des conflits régionaux.

Le chef de la diplomatie jordanienne a décrit le terrorisme et l'extrémisme comme des défis communs auxquels tous les pays de la région sont confrontés.

Le ministre jordanien des Affaires étrangères a également qualifié la question de Palestine de problème numéro un dans son pays et, se référant aux sacrifices de la Jordanie à cet égard, a souligné la nécessité de garantir les droits du peuple palestinien.

Au cours de cet entretien téléphonique, les ministres des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran et de Jordanie ont transmis les salutations des hauts responsables de leurs pays.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha