L'Iran met en garde contre « toute erreur de calcul et aventurisme » israéliens

New York - IRNA – « Nous mettons en garde contre toute erreur de calcul et tout aventurisme militaire potentiel du régime israélien contre l'Iran, y compris son programme nucléaire », a averti jeudi Majid Takht Ravantchi, ambassadeur d'Iran et son représentant permanent auprès des Nations Unies.

Selon l’IRNA, l'ambassadeur et représentant permanent de la République islamique d'Iran auprès des Nations Unies a écrit mercredi une lettre à l'actuel président du Conseil de sécurité réagissant aux récentes menaces proférées par le régime israélien.

« Au cours des derniers mois, le nombre et l'intensité des menaces et des gestes provocateurs et aventuristes du régime israélien n'ont cessé d'augmenter et ont atteint des niveaux alarmants », a prévenu la lettre.

Le dernier cas a été avancé par le chef d'état-major du régime sioniste, qui a explicitement menacé par ces termes : « Les plans opérationnels contre le programme nucléaire iranien s'étendent ».  « Les opérations visant à détruire les capacités de l'Iran se poursuivront sur tous les plans et à tout moment ».

« Nos protestations contre les menaces précédentes du régime en 2021 se reflètent dans nos lettres précédentes au Conseil de sécurité de l'ONU présentées les 1er février, le 12 avril, le 27 août et le 14 septembre », insiste le texte.

« De telles menaces systématiques explicites du régime israélien contre l'un des membres fondateurs des Nations Unies constituent une violation flagrante du droit international, en particulier de l'article 2 (4) de la Charte des Nations Unies », a encore prévenu le diplomate de haut rang iranien.

« Le fait que le régime israélien continue de « détruire les capacités de l'Iran », selon les propres termes du régime, prouve sans aucun doute qu'il est derrière les attentats terroristes contre notre programme nucléaire pacifique dans le passé », a poncuté l’ambassadeur et le représentant d’Iran auprès de l’ONU toujours dans sa lettre à l’adresse du Conseil de sécurité.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha