L’Iran promet de faire regretter tout aventurisme à son encontre « à quelque niveau que ce soit »

Téhéran - IRNA - Le commandant de force aérospatiale du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) s’exprimant à l’occasion d’une rencontre avec les attachés militaires de pays étrangers basés en Iran a déclaré : « L’Iran fera regretter tout aventurisme à son encontre à quelque niveau que ce soit ».

S’adressant aux attachés militaires étranges en poste à Téhéran, le général Hajizadeh a noté que la région de l'Asie occidentale a été victime des interventions militaires destructrices, des guerres civiles, des régimes de sanctions et d'intimidation et cela depuis maintenant quatre décennies.

« En plus de soutenir l’ancien despotique iranien, les États-Unis se sont rangés du côté de Saddam pendant la guerre imposée opposant l’Iran à l’Irak qui a duré huit ans et, avec leur soutien au régime baasiste, ils ont tué 237 000 Iraniens et ont fait d’innombrables blessés et mutilés », a-t-il déploré.

Il a ajouté : « En 1991 et 2003, les Etats-Unis ont allumé deux fois le feu de la guerre en Irak, ce qui a causé des dommages irréparables et un retard de développement dans ce pays. A cela s’ajoute des centaines de milliers de morts et de nombreux dégâts matériels.

Le général Hajizadeh a poursuivi : Les États-Unis ont envahi l'Afghanistan avec l'aide de leurs alliés en 2001 et l'ont quitté après 20 ans plongeant le pays dans une guerre civile et le chaos. Certes les conspirations américaines pour déclencher des conflits internes en Afghanistan se poursuivront ».

Le commandant de la force aérospatiale du CGRI a ajouté : « En 2013 et 2017, les États-Unis ont poussé les régions syrienne et irakienne et certains autres pays dans des guerres civiles et les ont plongé dans une insécurité généralisée en créant des groupes terroristes takfiri stes comme Daech. »

« La guerre et le génocide yéménites se sont poursuivis pendant longtemps avec le soutien et les directives directs des États-Unis et de certains pays européens », a encore déploré le général iranien.

Il a ajouté : « Les sanctions économiques américaines contre l'Iran sont allées jusqu'à empêcher la livraison de médicaments aux patients qui ont besoin des soins particuliers. »

S’adressant toujours aux attachés militaires des pays amis étrangers, le commandant de la force aérospatiale du CGRI a noté : Bien sûr, selon le type de votre mission, ces récits semble être répétitifs car vous êtes pleinement conscient des atrocités et des crimes des États-Unis et vous êtes au courant de l’actualité régionale. »

S’attardant sur le rôle héroïque du très haut général martyr iranien, Qassem Soleimani, dans la région, le général Hajizadeh a poursuivi : « Il était le héros de la paix dans la région parce qu'il s'est battu contre des groupes ennemis de la sécurité des pays, à savoir les Takfiris et Daech. En fait, sans la lutte du brave général Soleimani, en plus de la domination des terroristes dans la région, nous assisterions à l'exportation à grande échelle de ces groupes terroristes vers l'Europe et d'autres pays de la région. »

« Bien entendu, les auteurs et les commanditaires de la frappe ciblée (menée par les Etats-Unis) visant le général martyr Soleimani en Irak font toujours l’objet de la poursuite judiciaire par l'Iran et ne se débarrasseront pas de leur crime », a promis lé général Hajizadeh.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha