Premier vice-président iranien: la dépendance à l'égard d’Etats étrangers ne peut soutenir aucun gouvernement

Téhéran (IRNA) – « La dépendance à l'égard d’Etats étrangers ne peut soutenir aucun gouvernement. En fuyant l'Afghanistan, les États-Unis ont mis le fardeau de deux décennies d'inefficacité et d'occupation sur les épaules du peuple afghan et de ses voisins. », a déclaré le premier vice-président iranien.

Mohammad Mokhber a déclaré lors d'une réunion des voisins de l'Afghanistan : « Nous avons soutenu l'initiative de la République islamique du Pakistan d'organiser le premier tour du Sommet des voisins de l'Afghanistan. Nous avons accueilli le deuxième tour et nous nous félicitons de l'accueil du troisième tour par la République populaire de Chine. »

« Le peuple afghan a connu l'instabilité, l'insécurité, la guerre et l'effusion de sang pendant plus de quatre décennies. Il est peu probable de trouver un foyer ou une famille en Afghanistan qui n’a pas perdu leurs proches dans les événements sanglants du pays. Plus douloureuse est la situation de ceux qui sont nés dans des années d'insécurité et d'exil et ont passé leur vie entière dans de tels une situation. », a ajouté le premier vice-président iranien.

« Après la fuite des occupants, l'arrêt de la violence et de la sécurité est la demande la plus importante et les besoins de tous les Afghans. Malheureusement, le terrorisme takfiri, y compris Daesh, est actif dans la région en tant que force mandataire américaine, et cible la sécurité de la population de ce pays et comme ce qui s'est passé dans les mosquées de Kunduz et de Kandahar, et essaye de déclencher une nouvelle guerre civile pour provoquer la discorde et le pessimisme et pour augmenter le conflit ethnique et religieux en Afghanistan. », a indiqué Mokhber.

 « La fuite scandaleuse des États-Unis sans se sentir responsable de la sécurité et de l'avenir du peuple de ce pays a créé des scènes douloureuses et instructives et a montré que les États-Unis ne pouvaient pas apporter la sécurité, la paix, la stabilité et la prospérité au peuple de l'Afghanistan. Les gouvernements étrangers ne peuvent soutenir aucun gouvernement. », a martelé le premier vice-président iranien.

 « La politique irrationnelle et les actions irresponsables des États-Unis en Afghanistan, qui leur ont coûté plus de 2 000 milliards de dollars en Afghanistan, ont non seulement échoué, mais le silence de Washington a montré à quel point les États-Unis ont échoué en deux décennies de construire l'État et structures gouvernementales en considérant le peuple, la culture et l'environnement social de ce pays. », a affirmé Mokhber.

Le premier vice-président de la République islamique d’Iran a ajouté : « Aujourd'hui, il est du devoir du peuple et des dirigeants afghans de ne pas permettre aux réactionnaires et aux agresseurs de menacer la sécurité du peuple afghan. »

« La crise économique en Afghanistan est une autre catastrophe qui a été encore exacerbée par les politiques erronées et arrogantes des États-Unis et a causé à la population de ce pays un grave problème de subsistance », a souligné numéro deux du gouvernement iranien.

« La confiscation des biens du peuple afghan, l'arrêt des projets économiques et la coupure de l'aide humanitaire sont les principales causes de la crise économique actuelle. Elle va grimper et affecter les voisins et le monde. », a conclu le premier vice-président iranien.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha