L'augmentation du nombre d'étudiants étrangers est l'une des priorités du ministère iranien des Sciences

Téhéran (IRNA) - Le chef de l'Organisation des affaires estudiantines lors d'une réunion avec l'ambassadrice de Roumanie à Téhéran a déclaré : « L'augmentation du nombre d'étudiants étrangers est l'une des priorités du ministère des Sciences. »

Hachem Dadashpour, le chef de l'Organisation des affaires estudiantines du Ministère iranien des Sciences, a rencontré Mirela-Carmen Grecu, l'ambassadrice de Roumanie à Téhéran, afin d'élargir les liens scientifiques et technologiques entre l'Iran et la Roumanie.

Lors de cette réunion, qui s'est tenue à l'Organisation des affaires estudiantines du Ministère iranien des Sciences, les deux parties ont échangé des points de vue sur la promotion des interactions scientifiques, universitaires et étudiantes, ainsi que sur la coopération mutuelle pour présenter les capacités d'étude des universités iraniennes et roumaines et attribuer des bourses aux étudiants.

L'évaluation des universités des deux pays et le lancement d'opportunités d'études pour les étudiants étaient d'autres sujets de la réunion.

Dadashpour a déclaré lors de la réunion: « Nous sommes sérieux dans l'interaction entre les deux pays et nous voulons plus d'interaction concernant l'échange de professeurs et d'étudiants. »

« Considérant que l'augmentation du nombre d'étudiants étrangers est l'une des priorités du ministère des Sciences, l'Organisation des affaires estudiantines, afin d'augmenter l'attrait des étudiants étrangers et ouvrir la voie aux étudiants iraniens pour étudier en Roumanie, devrait créer une plate-forme pour introduire les universités iraniennes en Roumanie. », a noté ce responsable iranien.

En demandant plus de coopération académique entre l’Iran et la Roumanie, Mirela-Carmen Grecu a également déclaré lors de la réunion : « Compte tenu des 120 ans de relation entre l'Iran et la Roumanie, la demande roumaine la plus importante de l'Organisation des affaires estudiantines est une plus grande coopération entre les universités des deux pays, échanges d'étudiants, de professeurs et d'échanges culturels.  La mise en œuvre de cet objectif nécessite une planification bien codifiée et sérieuse. »

La diplomate roumaine a également invité Dadashpour à se rendre en Roumanie et à visiter les centres d'enseignement supérieur du pays et a déclaré : « Considérant que les universités roumaines ont des conditions et des normes appropriées pour les étudiants étrangers. »

En fin de compte, il a été décidé d'examiner les cas, de préparer le terrain pour l'élaboration et la signature d'un protocole de coopération entre les ministres des Sciences des deux pays.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha